Le forum de la communauté francophone de Warmaster
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Page 33 à XX - Les Combats

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marell le Fou



Nombre de messages : 4688
Localisation : Nouméa
Date d'inscription : 19/10/2009

MessageSujet: Page 33 à XX - Les Combats   Mar 27 Juin - 20:41













































Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marell le Fou



Nombre de messages : 4688
Localisation : Nouméa
Date d'inscription : 19/10/2009

MessageSujet: Re: Page 33 à XX - Les Combats   Mar 27 Juin - 20:55

Allez, au travail. Les combats c'est le gros morceau et il y a encore beaucoup de points obscures pour moi dans tout ça...

Citation :


L'intégralité des combats corps à corps sont résolus pendant cette phase. A la fin de celle-ci, il est possible que la situation ait peu changé, en cas de combats acharnés des deux cotés par exemple.

Mais elle entraine parfois au contraire de profonds bouleversements du champ de bataille. A la fin des combats, les unités concernées peuvent en effet s'être déplacé sur des distances parfois importantes. Certaines unités qui n'étaient pas concernées par les combats peuvent s'y retrouver mêlées au gré des poursuites, des reculs et des nouvelles charges. D'autres continueront le combat jusqu'au prochain tour de jeu.
Et certaines peuvent bien évidement se retrouver entièrement détruites.

ORDRE DE RÉSOLUTION

Le joueur dont c'est le tour décide quel combat va être résolu en premier. Un engagement désigné devra être résolu entièrement avant de passer au suivant, et ce jusqu'à ce que tous les combats soient traités.

Un combat est résolu par un ou deux rounds de combats au maximum chaque tour, selon la situation.

COMMENCER UN COMBAT

La seule façon de commencer un combat est d'effectuer un mouvement de charge. Toute les unités dont un des socles est au contact d'une unité ennemie à la fin de la charge, y compris en contact coin à coin, sont engagées au combat.

Les unités en soutien sont également considérées comme engagées dans le combat (voir plus loin). Un corps à corps peut inclure plusieurs unités par camp.

Toutes ces unités qui se contactent les unes les autres forment un seul et même engagement.

RÉSOUDRE LES ATTAQUES

Chaque élément au contact, même coin à coin, avec l'ennemi peut lancer un nombre de dé égal à sa Valeur d'Attaque. Toutes les attaques d'une unité sont résolues en même temps, et non pas socle par socle (sauf en cas d'ennemis multiples, voir plus loin).

Une fois qu'on a déterminé combien d'attaques vont se produire, celles-ci sont résolues indépendamment pour les deux camps, afin de simuler la simultanéité des coups. Il n'est donc pas nécessaire d'attendre l'adversaire pour lancer les dés.

Chaque attaque est représentée par un dé. Une attaque est une réussite sur 4+, sauf si l'ennemi est dans une position défensive qui lui donne une protection particulière. Elle pourra alors n'être touchée que sur un 5+ pour un socle défendu, voir un 6+ pour un socle fortifié.

Exemple : Une unité au contact frontal avec l'ennemi, dont chaque socle dispose de 3 attaques, lancera donc 9 dés et fera en moyenne 4 à 5 touches.

PLUSIEURS ENNEMIS

Si une unité est au contact de plusieurs ennemis à la fois, il faut déterminer contre qui se bat chaque socle. Voici l'ordre des priorités à suivre dans ce cas :

- Un socle dirige toujours ses attaques vers l'ennemi qui est sur son bord frontal en premier. En cas de contact frontal avec plusieurs unités, le joueur choisit.

- Si il n'a aucun contact frontal avec un ennemi, le joueur dirigera ses attaques vers l'ennemi sur son flanc ou son arrière. Il choisit si les deux cas se présentent.

- En dernier lieu, les attaques peuvent être dirigées vers un ennemi en contact coin à coin.

MODIFICATEURS D'ATTAQUES

Chaque combattant peut voir son score d'attaque modifié par sa situation. Ces bonus ou malus sont à déterminer pour chaque socle, indépendamment.

Charger un ennemi à découvert : +1
Monstre ou char chargeant un ennemi à découvert : +1
Poursuite : +1
Par tranche entière de 3cm de mouvement de poursuite parcouru par le socle : +1

Un ennemi terrifiant est au contact du socle : -1
Le socle a son flanc ou son arrière contacté par l'ennemi : -1
Le socle appartient à une unité qui est Confuse : -1

La détermination de l'état de l'ennemi, à découvert, défendu ou fortifié, se fait socle par socle, comme lors des tirs. Un élément qui charge, avance, poursuit ou recule est toujours considéré comme étant à découvert.

Il arrive qu’un élément voit toutes ses attaques réduites à 0, ce qui peut signifier que l’unité entière n’a aucune attaque. Dans ce cas, l’unité peut toujours lancer un dé d’attaque, même si elle n’en avait aucun.

SAUVEGARDES

Une fois les attaques ayant causées des touches, celles-ci peuvent être sauvegardées si l'unité concernée dispose d'une valeur de sauvegarde. On lance un dé par touche et chaque dé atteignant ou dépassant le score de sauvegarde enlève une touche. Celles qui ne sont pas annulées deviennent des blessures.

Les blessures se cumulent et doivent être gardées en mémoire, au moins jusqu'à la fin du combat. Un dé peut par exemple les représenter.

RÉSULTAT DU ROUND DE COMBAT

On détermine le gagnant du combat au moment où les unités ont effectuées leurs attaques et que les sauvegardes ont été réalisées. Si toutes les unités d’un camp ont été éliminées, l’autre camp est automatiquement vainqueur. Sinon, on compare les blessures obtenues par chaque camp provenant du round en cours (et non pas le cumuls des blessures du round en cours et des éventuelles blessures des rounds précédents).

Dans le cas où une unité a subit plus de blessures qu’elle ne peut en absorber (par exemple une unité ayant au total 9 points de vie mais subissant 12 blessures), alors les blessures surnuméraires ne sont pas prises en compte pour déterminer le résultat du combat.

Le combat se solde par une égalité si les deux camps ont subit le même nombre de blessures pendant le round. Ils retirent tous deux les pertes puis se replient. On détermine quel camp se replie en premier via un jet de dé. L’exception est pour les unités défendues ou fortifiées qui peuvent rester sur place plutôt que de se replier, au choix du joueur.

Si l’un des camp subit plus de blessures que l’autre, ce dernier a gagné le round. Le perdant doit mettre à jour son nombre de blessures, retirer ses pertes éventuelles, puis doit reculer. Le vainqueur retire ensuite ses pertes puis choisit entre se replier, tenir sur place ou poursuivre l’unité reculant. Si toutes les unités ennemies composant l’engagement ont été éliminées, alors les unités victorieuses ne peuvent pas poursuivre mais peuvent avancer à la place.

APPLIQUER LES BLESSURES

Chaque unité peut absorber un certain nombre de blessures, habituellement 3, avant de perdre un socle. On retire les pertes après avoir calculé les résultats. Le camp perdant un combat retire ses pertes en premier. En cas d’égalité, tirez au sort.

Les pertes doivent être retirées de manière à ce que l’unité conserve une formation viable. Ensuite, peu importe que les éléments soient à découvert, défendus ou fortifiés, le joueur enlève ses pertes où il le désire.


MOUVEMENTS APRES COMBAT

Les cinq réactions possible pour une unité en fin de round de combat sont poursuivre, reculer, tenir sur place, se replier ou avancer, en fonction du résultat du combat. Les actions sont présentées ici succinctement et sont développées plus amplement ci après.

Reculer : Une unité perdant un combat doit reculer d'un nombre de centimètres égal à la différence du résultat de combat, divisé par son nombre d'unités présentes dans le combat.

Poursuivre : L’unité victorieuse se déplace en contact avec l’ennemi reculant, afin de continuer le combat.

Tenir sur place : L’unité victorieuse reste où elle se trouve et, si elle ne contacte plus aucun ennemi, n’est plus engagée en combat.

Avancer : L’unité victorieuse et qui vient de détruire totalement ses ennemis au contact et qui se découvre un ennemi visible à portée de charge peut charger ce nouvel ennemi.

Se Replier : L'unité victorieuse ou ayant fait une égalité peut choisir de se replier en effectuant un mouvement vers l'arrière à l'issu du combat.


ACTION DE FIN DE ROUND DE COMBAT

On garde les blessures excédentaires tant que le combat continue, c'est à dire si à la fin du combat l'unité est encore engagée au corps à corps suite à une poursuite, un recul ou une avance.

A contrario, à la fin de la phase de combat, on retire toute blessure excédentaire des unités n’étant plus engagées.

Question : J'ai modifié le malus d'attaque "Combattre un ennemi terrifiant" en "Un ennemi terrifiant est engagé dans le combat" mais ça continue à ne pas complètement être clair. Que se passe t-il si l'ennemi terrifiant n'est pas en contact avec mon unité ? Si par exemple je ne contacte qu'une infanterie ennemie qui est elle même flanquée par un monstre terrifiant ?

Question 2 : Concernant le Dé du Dernier Effort, il est dit "l’unité peut toujours lancer un dé
d’attaque, même si elle n’en avait aucun". C'est bien l'unité qui lance un dé, et non pas chaque socle ?

Question 3 : Je ne comprends pas ce passage dans "enregistrement des blessures" : "Il est nécessaire de distinguer les blessures du round en cours de celles qui ont été accumulées".


Dernière édition par Marell le Fou le Mer 19 Juil - 20:45, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
madpax

avatar

Nombre de messages : 4386
Age : 52
Localisation : Ivry... body got somebody to love
Date d'inscription : 21/12/2006

MessageSujet: Re: Page 33 à XX - Les Combats   Mar 27 Juin - 22:21

Marell le Fou a écrit:
Le joueur dont c'est le tour décide quel combat va être résolue en premier. Un engagement désigné devra être résolu entièrement avant de passer au suivant, et ce jusqu'à ce que tous les combats soient traités.

résolu


Citation :
Par tranche entière de 3cm de mouvement de poursuite après la première : +1
J'avoue ne plus savoir ce que veut dire 'après la première'. Si la poursuite est de 1 ou 2 cm, ce n'est pas une tranche entière, donc pas de bonus. Mais si c'est 3 4 ou 5, c'est une tranche entiere donc bonus +1.

Citation :
Un ennemi terrifiant est engagé dans le combat : -1

Ennemi terrifiant au contact

Citation :
L'unité a son flanc ou son arrière contacté par l'ennemi : -1
Socle contacté sur son flanc ou son arrière par l'ennemi. Et de mémoire, un contact flanc à flanc ou même flanc à arrière (je ne sais pas si ce dernier cas est possible) ne génère pas de malus


Citation :
Le combat se solde par une égalité si les deux camps ont subit le même nombre de blessures. Ils retirent tous deux les pertes puis se replient. L’exception est pour les unités défendues ou fortifiées qui peuvent rester sur place plutôt que de se replier, au choix du joueur.
On peut rajouter qu'il faut déterminer qui se replie en premier. Un jet de dé suffit (genre chacun jette un dé, le plus petit se replie en premier)

Citation :
Avancer : L’unité victorieuse et qui a totalement détruit ses ennemis au contact peut avancer, et même tenter de contacter un autre ennemi.
En fait, le vainqueur n'avance que pour contacter un nouvel ennemi. S'il n'y a pas d'ennemi à portée, il n'y a pas d'avance.

Citation :
Question : J'ai modifié le malus d'attaque "Combattre un ennemi terrifiant" en "Un ennemi terrifiant est engagé dans le combat" mais ça continue à ne pas complètement être clair. Que se passe t-il si l'ennemi terrifiant n'est pas en contact avec mon unité ? Si par exemple je ne contacte qu'une infanterie ennemie qui est elle même flanquée par un monstre terrifiant ?

Ca se determine pour chaque socle. L'ennemi terrifiant n'apporte son malus qu'aux socles en contact, meme par un coin. Si son front contacte le flanc d'une infanterie, le ou les socles contactés subissent deux malus chacun.

Citation :
Question 2 : Concernant le Dé du Dernier Effort, il est dit "l’unité peut toujours lancer un dé
d’attaque, même si elle n’en avait aucun". C'est bien l'unité qui lance un dé, et non pas chaque socle ?

Oui

Citation :
Question 3 : Je ne comprends pas ce passage dans "enregistrement des blessures" : "Il est nécessaire de distinguer les blessures du round en cours de celles qui ont été accumulées".

Alors, les blessures en cours determinent le vainqueur. Une fois les socles retirés, le reste est conservé pour le round suivant. Après le combat du round suivant, on ajoute les blessures conservees aux blessures nouvellement inflées pour retirer les socles. Exemple
Le vainqueur prend 2 blessures au round 1, pas de socle perdu.
Au round 2, il reprend 2 blessures (et son adversaire en subit 3). Il gagne à nouveau (3 contre 2 ce round). Par contre, il cumule les 2 nouvelles blessures aux 2 obtenues precedemment (4 donc), ce qui lui fait perdre un socle. Si chaque socle a 3 PV, il lui reste donc 1 blessure qui sera conservée pour le tour suivant et ainsi de suite.

Marc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Marell le Fou



Nombre de messages : 4688
Localisation : Nouméa
Date d'inscription : 19/10/2009

MessageSujet: Re: Page 33 à XX - Les Combats   Mer 28 Juin - 15:14

Citation :
J'avoue ne plus savoir ce que veut dire 'après la première'. Si la poursuite est de 1 ou 2 cm, ce n'est pas une tranche entière, donc pas de bonus. Mais si c'est 3 4 ou 5, c'est une tranche entiere donc bonus +1.

Mmm ok j'avoue que comme il y a marqué +1 pour la poursuite et +1 pour chaque tranche, je m'étais embrouillé.

Donc on a +1 dès le premier centimètre. Et +1 encore au bout de 3 cm. Et encore pour chaque tranche.

Donc j'ai juste corrigé en :

Citation :
Par tranche entière de 3cm de mouvement de poursuite parcouru par le socle : +1

Mais ajouter un exemple serait pas mal.

Citation :
Ennemi terrifiant au contact

J'ai mi : Un ennemi terrifiant est au contact du socle : -1

Citation :
Socle contacté sur son flanc ou son arrière par l'ennemi. Et de mémoire, un contact flanc à flanc ou même flanc à arrière (je ne sais pas si ce dernier cas est possible) ne génère pas de malus

J'ai corrigé en : Le socle a son flanc ou son arrière contacté par l'ennemi : -1

En attente de confirmation pour le fait que l'ennemi terrifiant doit être de face.

Citation :
On peut rajouter qu'il faut déterminer qui se replie en premier. Un jet de dé suffit (genre chacun jette un dé, le plus petit se replie en premier)

Modifié en : Le combat se solde par une égalité si les deux camps ont subit le même nombre de blessures. Ils retirent tous deux les pertes puis se replient. On détermine quel camp se replie en premier via un jet de dé. L’exception est pour les unités défendues ou fortifiées qui peuvent rester sur place plutôt que de se replier, au choix du joueur.

Citation :
En fait, le vainqueur n'avance que pour contacter un nouvel ennemi. S'il n'y a pas d'ennemi à portée, il n'y a pas d'avance.

Ah bon ??? Marrant, à lire la règle ce n'est pas du tout explicite. Quelqu'un pour confirmer ce qui se passe si il n'y a pas d'ennemi ?

Correction en : Avancer : L’unité victorieuse et qui vient de détruire totalement ses ennemis au contact et qui se découvre un ennemi visible à portée de charge peut charger ce nouvel ennemi.

Citation :
Ca se determine pour chaque socle. L'ennemi terrifiant n'apporte son malus qu'aux socles en contact, meme par un coin. Si son front contacte le flanc d'une infanterie, le ou les socles contactés subissent deux malus chacun.

OK bon je pense que c'est clair comme je l'ai modifié ci-dessus.

Citation :
Alors, les blessures en cours determinent le vainqueur. Une fois les socles retirés, le reste est conservé pour le round suivant. Après le combat du round suivant, on ajoute les blessures conservees aux blessures nouvellement inflées pour retirer les socles. Exemple
Le vainqueur prend 2 blessures au round 1, pas de socle perdu.
Au round 2, il reprend 2 blessures (et son adversaire en subit 3). Il gagne à nouveau (3 contre 2 ce round). Par contre, il cumule les 2 nouvelles blessures aux 2 obtenues precedemment (4 donc), ce qui lui fait perdre un socle. Si chaque socle a 3 PV, il lui reste donc 1 blessure qui sera conservée pour le tour suivant et ainsi de suite.

Aaaah oui ok c'est pour déterminer le résultat du round, puis gérer les morts. OK merci !

Du coup j'ai précisé :

Citation :
On détermine le gagnant du combat au moment où les unités ont effectuées leurs attaques et que les sauvegardes ont été réalisées. Si toutes les unités d’un camp ont été éliminées, l’autre camp est automatiquement vainqueur. Sinon, on compare les blessures obtenues par chaque camp provenant du round en cours (et non pas le cumuls des blessures du round en cours et des éventuelles blessures des rounds précédents).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
madpax

avatar

Nombre de messages : 4386
Age : 52
Localisation : Ivry... body got somebody to love
Date d'inscription : 21/12/2006

MessageSujet: Re: Page 33 à XX - Les Combats   Mer 28 Juin - 21:15

Citation :
Socle contacté sur son flanc ou son arrière par l'ennemi. Et de mémoire, un contact flanc à flanc ou même flanc à arrière (je ne sais pas si ce dernier cas est possible) ne génère pas de malus

J'ai corrigé en : Le socle a son flanc ou son arrière contacté par l'ennemi : -1

En attente de confirmation pour le fait que l'ennemi terrifiant doit être de face.

[/quote]
Non, pour l'ennemi terrifiant, pas besoin qu'il soit en face. Je pense que tu voulais parler de l'ennemi en contact sur le flanc ou l'arrière.


Marc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Marell le Fou



Nombre de messages : 4688
Localisation : Nouméa
Date d'inscription : 19/10/2009

MessageSujet: Re: Page 33 à XX - Les Combats   Mer 19 Juil - 20:37

Citation :
Non, pour l'ennemi terrifiant, pas besoin qu'il soit en face. Je pense que tu voulais parler de l'ennemi en contact sur le flanc ou l'arrière.

OK, donc j'ai mis :

Un ennemi terrifiant est au contact du socle : -1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marell le Fou



Nombre de messages : 4688
Localisation : Nouméa
Date d'inscription : 19/10/2009

MessageSujet: Re: Page 33 à XX - Les Combats   Mer 19 Juil - 20:57

Citation :
BONUS DES SOUTIENS

Certains placements peuvent faire qu'une unité en soutienne une autre pendant un combat. L'infanterie est le seule type d'unité qui peut soutenir lors d'un combat.

Un socle d'une unité d'infanterie peut apporter un bonus lors d'un combat. Il faut pour cela que ce socle en soutien touche par le coté ou l'arrière un socle qui combat.

Les socles qui se soutiennent ne sont pas obligés d'appartenir à la même unité.

Il ne peut pas y avoir de soutien pour un contact coin à coin.

Il ne peut non plus y avoir de soutien si le socle soutenant est engagée au corps à corps.

Chaque socle réunissant les conditions d'un soutien donne +1 au résultat du combat. Ce bonus est appliqué lors du résultat du combat, et donc avant de déterminer les pertes.



Question 1 : un socle peut-il soutenir deux fois deux autres socles contiguës engagés au corps à corps ? Donnant par exemple +1 à gauche et +1 à droite ? Et, soyons fous, +1 devant aussi tant qu'à faire Smile

Enregistrer


Dernière édition par Marell le Fou le Jeu 20 Juil - 15:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
madpax

avatar

Nombre de messages : 4386
Age : 52
Localisation : Ivry... body got somebody to love
Date d'inscription : 21/12/2006

MessageSujet: Re: Page 33 à XX - Les Combats   Mer 19 Juil - 20:59

Non. Un socle, un soutien.
Et tant qu'à faire:

Marell le Fou a écrit:


Il ne peut non plus y avoir de soutien si le socle soutenant est engagée au corps à corps.

engagé

Un dernier détail. Un socle ne donne son soutien qu'à un socle engagé au corps à corps par un contact sur son front/coin frontal.
Le cas typique, c'est le socle pris de flanc (sur la droite par exemple). Un socle ami en contact sur la gauche ne soutient donc pas.

Marc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Marell le Fou



Nombre de messages : 4688
Localisation : Nouméa
Date d'inscription : 19/10/2009

MessageSujet: Re: Page 33 à XX - Les Combats   Mer 19 Juil - 22:28

OK, un socle un soutien, merci.

Pour la faute, j'avais avant écrit "une unité est engagée", et j'ai laissée l'accord par erreur... Smile


Citation :
Un dernier détail. Un socle ne donne son soutien qu'à un socle engagé au corps à corps par un contact sur son front/coin frontal.
Le cas typique, c'est le socle pris de flanc (sur la droite par exemple). Un socle ami en contact sur la gauche ne soutient donc pas.

Aaah ok je me disais aussi que je le jouais comme ça !
Je vais corriger. Pour moi c'était pas assez explicite.

Par contre les contacts coin à coin suffisent pour soutenir ? Il ne me semblait pas.

Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
madpax

avatar

Nombre de messages : 4386
Age : 52
Localisation : Ivry... body got somebody to love
Date d'inscription : 21/12/2006

MessageSujet: Re: Page 33 à XX - Les Combats   Mer 19 Juil - 22:31

Non, le contact coin à coin ne suffit pas pour soutenir. Si tu fais reference à ce que je viens de dire, alors je disais que si un socle combat en coin frontal à coin, il peut etre soutenu par un socle.
Genre
EEE
AAABC

EEE et AAA sont en contact front à front. B est en contact coin frontal à coin. C soutient donc B

Marc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Marell le Fou



Nombre de messages : 4688
Localisation : Nouméa
Date d'inscription : 19/10/2009

MessageSujet: Re: Page 33 à XX - Les Combats   Jeu 20 Juil - 15:58

Citation :
Non, le contact coin à coin ne suffit pas pour soutenir. Si tu fais reference à ce que je viens de dire, alors je disais que si un socle combat en coin frontal à coin, il peut etre soutenu par un socle.

Aaaah oui pardon ! J'ai lu hier soir trop vite.

Je suis d'accords avec ton exemple. Et si je comprends bien, le contre-exemple est :

AAA E
BBB E

B et A son alliés. E est l'ennemi qui charge par le flanc.
A1 et B1 ne soutiennent pas car ne sont pas en contact avec un socle engagé.
12 et B2 ne peuvent soutenir car A3 et B3 sont pris de flanc. Si E était arrivé par le haut, les trois socles B auraient soutenu les trois socles A.

Right ?

J'ai corrigé dans la version ci dessous.


Citation :
BONUS DES SOUTIENS

Certains placements peuvent faire qu'une unité en soutienne une autre pendant un combat. L'infanterie est le seule type d'unité qui peut soutenir lors d'un combat.

Un socle d'une unité d'infanterie peut apporter un bonus lors d'un combat. Il faut pour cela que ce socle en soutien touche par le coté ou l'arrière un socle engagé en combat.

Un socle qui soutient ne doit pas lui-même être engagé au combat.

Les socles qui se soutiennent ne sont pas obligés d'appartenir à la même unité.

Un socle ne peut apporter qu'un seul soutien par tour.

Il ne peut pas y avoir de soutien avec un contact seulement coin à coin.

Le soutien n'est valable que pour un combat contre un ennemi se trouvant sur le front de l'unité soutenue (contact frontal direct ou coin à coin frontal). Un socle qui se bat contre un ennemi de flanc ne peut donc pas être soutenu dans ce combat.

Chaque socle réunissant les conditions d'un soutien donne +1 au résultat du combat. Ce bonus est appliqué lors du résultat du combat, et donc avant de déterminer les pertes.


Dernière édition par Marell le Fou le Mer 20 Sep - 21:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
madpax

avatar

Nombre de messages : 4386
Age : 52
Localisation : Ivry... body got somebody to love
Date d'inscription : 21/12/2006

MessageSujet: Re: Page 33 à XX - Les Combats   Ven 21 Juil - 4:20

J'apporte encore une precision qui a trait aux priorités. Imaginons la situation suivante:
C
DAB

A et B sont deux socles d'infanterie amies. C et D sont les ennemies, ceux socles de cavaliers. C charge frontale A et étant centré sur A, ne contacte pas D. D charge sur le flanc de A.
B peut soutenir A par le flanc car A doit combattre C, donc combat frontal. Il y a soutien malgré que A soit contact sur le flanc.

Marc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Marell le Fou



Nombre de messages : 4688
Localisation : Nouméa
Date d'inscription : 19/10/2009

MessageSujet: Re: Page 33 à XX - Les Combats   Dim 23 Juil - 20:13

Hmmm ok c'est un cas particulier mais je corrige un peu ma phrase.

Je passe de :

Citation :
Le soutien n'est valable que pour un combat contre un ennemi se trouvant sur le front de l'unité soutenue (contact frontal direct ou coin à coin frontal). Un socle qui se bat contre un ennemi de flanc ne peut donc pas être soutenu dans ce combat.

A :

Citation :
Le soutien n'est valable que pour un combat contre un ennemi se trouvant sur le front de l'unité soutenue (contact frontal direct ou coin à coin frontal). Un socle qui se bat contre un ennemi de flanc ne peut donc pas être soutenu dans ce combat.

Dans le cas d'un socle affrontant à la fois un ennemi sur le devant et sur le flanc, celui-ci peut uniquement être soutenu pour son combat contre l'ennemi qui lui fait face. Idem pour une attaque de face et d'arrière.

Ça te va ?

La suite... Je recopie tout il faut lire en bas.







Citation :
SOCLES EN SOUTIENS

Certains placements peuvent faire qu'une unité en soutienne une autre pendant un combat. L'infanterie est le seule type d'unité qui peut soutenir lors d'un combat.

Un socle d'une unité d'infanterie peut apporter un bonus lors d'un combat. Il faut pour cela que ce socle en soutien touche par le coté ou l'arrière un socle engagé en combat.

Un socle qui soutient ne doit pas lui-même être engagé au combat.

Les socles qui se soutiennent ne sont pas obligés d'appartenir à la même unité.

Un socle ne peut apporter qu'un seul soutien par tour.

Il ne peut pas y avoir de soutien avec un contact seulement coin à coin.

Le soutien n'est valable que pour un combat contre un ennemi se trouvant sur le front de l'unité soutenue (contact frontal direct ou coin à coin frontal). Un socle qui se bat contre un ennemi de flanc ne peut donc pas être soutenu dans ce combat.

Dans le cas d'un socle affrontant à la fois un ennemi sur le devant et sur le flanc, celui-ci peut uniquement être soutenu pour son combat contre l'ennemi qui lui fait face. Idem pour une attaque de face et d'arrière.



CONSÉQUENCES DU SOUTIENS

Chaque socle réunissant les conditions d'un soutien donne +1 au résultat du combat. Ce bonus est appliqué lors du résultat du combat, et donc avant de déterminer les pertes.

Chaque socle soutenant un autre socle est considéré comme faisant partie du combat. Il est donc lié aux actions découlant du résultats du combat. Un résultat donnant un recul le fera reculer, etc.

Une même unité peut, à travers deux de ses socles, soutenir deux unités amicales différentes. Dans ce cas, les deux engagements n'en forment plus qu'un au niveau du résultat du combat.



VENIR EN SOUTIEN



Une unité qui se trouve derrière une unité amie a le droit d'effectuer une charge pour venir soutenir une unité amie qui est engagée en contact frontal avec un ennemi.

Une brigade dont la première unité charge peut également simplement entrainer l'unité qui se trouve juste derrière elle. Une seule unité peut alors accompagner la première afin de soutenir. Au moins un de ses socles doit effectivement soutenir une fois l'unité déplacée en soutien. Aucun des socles de l'unité qui soutient ne doit alors contacter l'ennemi, même par un coin.

Ce mouvement est considéré comme un mouvement particulier, mais respecte les règles de déplacement. Il n'est pas possible de l'effectuer si pour une raison ou une autre, l'unité qui souhaite venir en soutiens ne peut se déplacer : confusion, distance de mouvement trop longue, obstacle, etc.














Citation :
RECULER

Une unité qui perd un engagement doit reculer d'un nombre de centimètres égal à la différence de résultat du combat entre les protagonistes. N'oubliez pas d'ajouter les éventuels soutiens pour calculer ce total.

L'unité qui est contrainte au recul doit alors déplacer son unité dans une direction opposée à son ennemi, sans changer son orientation ni sa formation.

Si le perdant a plusieurs unités engagées dans le combat, la distance de recul est divisée par le nombre total de ses unités, arrondit au supérieur.

Les unités concernées reculent les unes après les autres, selon un ordre au choix du joueur.

Si l'unité contrainte à reculer est contactée par plusieurs ennemis sur des cotés différents, il doit en priorité reculer vis à vis du flanc qui contacte le plus d'ennemis. En cas d'égalité, le joueur qui recule peut choisir l'unité ennemie vis à vis de laquelle il reculera. Dans ce cas, on considère le coté du contact de l'unité ennemie, et non socle par socle. Un socle qui touche à la fois le flanc et l'avant via un contact coin à coin est donc considéré comme venant du  même coté que le reste de son unité.

Si l'unité qui recule est en formation irrégulière, on identifie quel socle contacte le plus de socles ennemis. Ce socle déterminera la direction de la retraite. En cas de socles à égalité, le joueur qui recule peut choisir vis à vis de quel socle il reculera parmi ceux-ci.

Une unité en soutien d'une unité forcée à reculer partagera son sort et reculera dans la même direction que celle-ci. Le déplacement se fait une unité après l'autre, afin de s'assurer que les deux ont bien la place pour reculer.


RECUL BLOQUE


Une unité qui doit reculer et se retrouve bloquée est purement et simplement détruite.

Cela revient à dire qu'une unité reculant est détruite si un de ses socles doit traverser :
- Une socle ennemi.
- Un socle ami engagé en combat. Y compris si celui-ci a déjà reculé, ou fait partie du même engagement.
- Un socle ami non engagé en combat, mais qui refuse de laisser passer.
- Un terrain infranchissable.

L'élimination de ces éléments ne modifie pas le nombre de blessures éventuellement conservées par l'unité.

Un socle ami qui va être traversé par un socle reculant peut choisir de laisser passer, mais les deux unité doivent alors tester la confusion comme lors d'un déplacement normal.



Question : "Si l'unité contrainte à reculer est contactée par plusieurs ennemis sur des cotés différents, il doit en priorité reculer vis à vis du flanc qui contacte le plus d'ennemis."

Le plus de socles ou le plus d'unités ?

Exemple :

EXY
EAAA
E

A contacte une unité de 3 socles par le flanc gauche.
A contacte deux unités X et Y qui n'ont plus qu'un unique socle par l'avant.

Citation :
EPILOGUE pour les unités vitorieuses (en fais à mettre avant)

Les déplacements des unités victorieuses se font après le déroulement complet du recul des unités vaincues.

Une unité ayant gagné un round de combat peut poursuivre, tenir sur place ou se replier. Elle peut avancer si elle a détruit tous ses adversaires.

Les unités d'un même engagement ne sont pas obligées de faire la même chose. Parfois, elle n'en auront pas la possibilités. Le joueur choisit la réaction pour une unité après l'autre, dans l'ordre qu'il désire. Certaines unités ont cependant des règles spéciales, qui conditionnent ces choix.


Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


Dernière édition par Marell le Fou le Lun 24 Juil - 15:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
madpax

avatar

Nombre de messages : 4386
Age : 52
Localisation : Ivry... body got somebody to love
Date d'inscription : 21/12/2006

MessageSujet: Re: Page 33 à XX - Les Combats   Lun 24 Juil - 10:38

Marell le Fou a écrit:
Citation :
Le soutien n'est valable que pour un combat contre un ennemi se trouvant sur le front de l'unité soutenue (contact frontal direct ou coin à coin frontal). Un socle qui se bat contre un ennemi de flanc ne peut donc pas être soutenu dans ce combat.

Dans le cas d'un socle affrontant à la fois un ennemi sur le devant et sur le flanc, celui-ci peut uniquement être soutenu pour son combat contre l'ennemi qui lui fait face. Idem pour une attaque de face et d'arrière.

Ça te va ?
Tu vas croire que je pinaille et tu auras surement raison. Je prefere qu'on dise:

Citation :
Un élément n'est soutenu que s'il combat un element ennemi sur son front (contact frontal direct ou de coin frontal à coin). Un socle qui combat un élément sur son flanc ou son arrière ne peut donc pas être soutenu.

C'est à la fois plus precis et plus simple.

Il y a ça aussi:

Certains placements peuvent faire qu'une unité en soutienne une autre pendant un combat. L'infanterie est le seule type d'unité qui peut soutenir et être soutenu lors d'un combat,

Un socle d'une unité d'infanterie peut apporter un bonus soutienlors d'un combat. Il faut pour cela que ce socle en soutien touche par le coté ou l'arrière un socle engagé en combat.

Chaque socle réunissant les conditions d'un soutien donne +1 au résultat du combat. Ce bonus est appliqué lors du résultat du combat, et donc avant de déterminer d'appliquer les pertes.

Une même unité peut, à travers deux de ses socles, soutenir deux unités amicales amies différentes. Dans ce cas, les deux engagements n'en forment plus qu'un au niveau du résultat du combat.


Citation :
Une brigade dont la première unité charge peut également simplement entrainer l'unité qui se trouve juste derrière elle.
Perso, je prefere qu'on evite d'employer le terme de brigade puisque cette charge en soutien s'applique aussi quand un premier rang charge par initiative, donc pas de notion de brigade. WMA dit, à propos de la charge en soutien:Si immédiatement derrière une infanterie qui charge se trouve une autre infanterie, cette dernière unité peut se déplacer avec la première sous forme de charge en soutien. On peut préciser que la seconde unité doit garder la même position relative par rapport à la première.


Si l'unité contrainte à reculer est contactée par plusieurs ennemis sur des cotés différents, il doit en priorité reculer vis à vis du
Citation :
flanc bord
qui contacte le plus d'ennemis. En cas d'égalité, le joueur qui recule peut choisir l'unité ennemie vis à vis de laquelle il reculera. Dans ce cas, on considère le coté du contact de l'unité ennemie, et non socle par socle. Un socle qui touche à la fois le flanc et l'avant via un contact coin à coin est donc considéré comme venant du  même coté que le reste de son unité.


Ici, on résout les reculs impossible socle par socle et non par unité:
Une unité Un socle qui doit reculer et se retrouve bloqué est purement et simplement détruit.


Citation :
Question : "Si l'unité contrainte à reculer est contactée par plusieurs ennemis sur des cotés différents, il doit en priorité reculer vis à vis du flanc qui contacte le plus d'ennemis."

Le plus de socles ou le plus d'unités ?
Socles

Marc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Marell le Fou



Nombre de messages : 4688
Localisation : Nouméa
Date d'inscription : 19/10/2009

MessageSujet: Re: Page 33 à XX - Les Combats   Lun 24 Juil - 16:01

Citation :
Tu vas croire que je pinaille et tu auras surement raison. Je prefere qu'on dise:

Citation :
Un élément n'est soutenu que s'il combat un élément ennemi sur son front (contact frontal direct ou de coin frontal à coin). Un socle qui combat un élément sur son flanc ou son arrière ne peut donc pas être soutenu.

C'est à la fois plus précis et plus simple.

Je n'étais pas content de ma phrase, la tienne me va très bien.

Citation :
Certains placements peuvent faire qu'une unité en soutienne une autre pendant un combat. L'infanterie est le seule type d'unité qui peut soutenir et être soutenu lors d'un combat,

Check.

Citation :
Un socle d'une unité d'infanterie peut apporter un bonus soutienlors d'un combat. Il faut pour cela que ce socle en soutien touche par le coté ou l'arrière un socle engagé en combat.

Check.

Citation :
Chaque socle réunissant les conditions d'un soutien donne +1 au résultat du combat. Ce bonus est appliqué lors du résultat du combat, et donc avant de déterminer d'appliquer les pertes.

J'ai mis "de considérer les pertes".

Citation :
Une même unité peut, à travers deux de ses socles, soutenir deux unités amicales amies différentes. Dans ce cas, les deux engagements n'en forment plus qu'un au niveau du résultat du combat.

Check.

Citation :
Perso, je prefere qu'on evite d'employer le terme de brigade puisque cette charge en soutien s'applique aussi quand un premier rang charge par initiative, donc pas de notion de brigade.

Mmm oui mais si une seule unité charge, que son premier socle contacte l'ennemi et qu'il est impossible de maximiser la ligne de front, le second rang n'a pas trop d'autre choix que venir en soutien...

Du coup, est-ce la peine de le préciser ?

Ou alors tu voulais parler de deux unités distinctes ? Mais dans ce cas, je ne comprends pas de quelle situation il peut s'agir.

Citation :
WMA dit, à propos de la charge en soutien : Si immédiatement derrière une infanterie qui charge se trouve une autre infanterie, cette dernière unité peut se déplacer avec la première sous forme de charge en soutien. On peut préciser que la seconde unité doit garder la même position relative par rapport à la première.

J'aime beaucoup, c'est simple et efficace. On peut partir là dessus ? A voir où et comment on le met.

On a donc en version actuelle des soutiens :

Citation :
SOCLES EN SOUTIENS

Certains placements peuvent faire qu'une unité en soutienne une autre pendant un combat. L'infanterie est le seule type d'unité qui peut soutenir et être soutenu lors d'un combat.

Un socle d'une unité d'infanterie peut apporter un soutien à un autre lors d'un combat. Il faut pour cela que ce socle en soutien touche par le coté ou l'arrière un socle engagé en combat.

Un socle qui soutient ne doit pas lui-même être engagé au combat.

Les socles qui se soutiennent ne sont pas obligés d'appartenir à la même unité.

Un socle ne peut apporter qu'un seul soutien par tour.

Il ne peut pas y avoir de soutien avec un contact seulement coin à coin.

Un socle n'est soutenu que s'il combat un élément ennemi sur son front (contact frontal direct ou de coin frontal à coin). Un socle qui combat un élément sur son flanc ou son arrière ne peut donc pas être soutenu.

Dans le cas d'un socle affrontant à la fois un ennemi sur le devant et sur le flanc, celui-ci peut uniquement être soutenu pour son combat contre l'ennemi qui lui fait face. Idem pour une attaque de face et d'arrière.



CONSÉQUENCES DU SOUTIENS

Chaque socle réunissant les conditions d'un soutien donne +1 au résultat du combat. Ce bonus est appliqué lors du résultat du combat, et donc avant de considérer les pertes.

Chaque socle soutenant un autre socle est considéré comme faisant partie du combat. Il est donc lié aux actions découlant du résultats du combat. Un résultat donnant un recul le fera reculer, etc.

Une même unité peut, à travers deux de ses socles, soutenir deux unités amies différentes. Dans ce cas, les deux engagements n'en forment plus qu'un au niveau du résultat du combat.



VENIR EN SOUTIEN


Une unité qui se trouve derrière une unité amie a le droit d'effectuer une charge pour venir soutenir une unité amie qui est engagée en contact frontal avec un ennemi.

Une brigade dont la première unité charge peut également simplement entrainer l'unité qui se trouve juste derrière elle. Une seule unité peut alors accompagner la première afin de soutenir. Au moins un de ses socles doit effectivement soutenir une fois l'unité déplacée en soutien. Aucun des socles de l'unité qui soutient ne doit alors contacter l'ennemi, même par un coin.

Ce mouvement est considéré comme un mouvement particulier, mais respecte les règles de déplacement. Il n'est pas possible de l'effectuer si pour une raison ou une autre, l'unité qui souhaite venir en soutiens ne peut se déplacer : confusion, distance de mouvement trop longue, obstacle, etc.

Et pour le recul...

Citation :
Si l'unité contrainte à reculer est contactée par plusieurs ennemis sur des cotés différents, il doit en priorité reculer vis à vis du flanc bord

Check.

Citation :
Une unité Un socle qui doit reculer et se retrouve bloqué est purement et simplement détruit.



Version actuelle :

Citation :
RECULER

Une unité qui perd un engagement doit reculer d'un nombre de centimètres égal à la différence de résultat du combat entre les protagonistes. N'oubliez pas d'ajouter les éventuels soutiens pour calculer ce total.

L'unité qui est contrainte au recul doit alors déplacer son unité dans une direction opposée à son ennemi, sans changer son orientation ni sa formation.

Si le perdant a plusieurs unités engagées dans le combat, la distance de recul est divisée par le nombre total de ses unités, arrondit au supérieur.

Les unités concernées reculent les unes après les autres, selon un ordre au choix du joueur.

Si l'unité contrainte à reculer est contactée par plusieurs ennemis sur des cotés différents, il doit en priorité reculer vis à vis du coté qui contacte le plus de socles ennemis. En cas d'égalité, le joueur qui recule peut choisir l'unité ennemie vis à vis de laquelle il reculera. Dans ce cas, on considère le coté du contact de l'unité ennemie, et non socle par socle. Un socle qui touche à la fois le flanc et l'avant via un contact coin à coin est donc considéré comme venant du  même coté que le reste de son unité.

Si l'unité qui recule est en formation irrégulière, on identifie quel socle contacte le plus de socles ennemis. Ce socle déterminera la direction de la retraite. En cas de socles à égalité, le joueur qui recule peut choisir vis à vis de quel socle il reculera parmi ceux-ci.

Une unité en soutien d'une unité forcée à reculer partagera son sort et reculera dans la même direction que celle-ci. Le déplacement se fait une unité après l'autre, afin de s'assurer que les deux ont bien la place pour reculer.


RECUL BLOQUE


Un socle qui doit reculer et se retrouve bloqué est purement et simplement détruit.

Cela revient à dire qu'une unité reculant est détruite si un de ses socles doit traverser :
- Une socle ennemi.
- Un socle ami engagé en combat. Y compris si celui-ci a déjà reculé, ou fait partie du même engagement.
- Un socle ami non engagé en combat, mais qui refuse de laisser passer.
- Un terrain infranchissable.

L'élimination de ces éléments ne modifie pas le nombre de blessures éventuellement conservées par l'unité.

Un socle ami qui va être traversé par un socle reculant peut choisir de laisser passer, mais les deux unité doivent alors tester la confusion comme lors d'un déplacement normal.


Dernière édition par Marell le Fou le Lun 24 Juil - 21:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
madpax

avatar

Nombre de messages : 4386
Age : 52
Localisation : Ivry... body got somebody to love
Date d'inscription : 21/12/2006

MessageSujet: Re: Page 33 à XX - Les Combats   Lun 24 Juil - 20:08

Marell le Fou a écrit:
Citation :
Perso, je prefere qu'on evite d'employer le terme de brigade puisque cette charge en soutien s'applique aussi quand un premier rang charge par initiative, donc pas de notion de brigade.

Mmm oui mais si une seule unité charge, que son premier socle contacte l'ennemi et qu'il est impossible de maximiser la ligne de front, le second rang n'a pas trop d'autre choix que venir en soutien...

Du coup, est-ce la peine de le préciser ?

Ou alors tu voulais parler de deux unités distinctes ? Mais dans ce cas, je ne comprends pas de quelle situation il peut s'agir.
Je t'avouerais que je ne sais plus trop. La regle generale dit que si une unité en soutien arrière peut suivre une charge tout en finissant en soutien arrière, alors ce mouvement est 'gratuit'. Pas besoin d'ordre ou d'initiative, l'unité suit.

Citation :
VENIR EN SOUTIEN


Une unité qui se trouve derrière une unité amie a le droit d'effectuer une charge pour venir soutenir une unité amie qui est engagée en contact frontal avec un ennemi.
Justement, voila la regle.

Typo:
Citation :
Ce mouvement est considéré comme un mouvement particulier, mais respecte les règles de déplacement. Il n'est pas possible de l'effectuer si pour une raison ou une autre, l'unité qui souhaite venir en soutiens ne peut se déplacer : confusion, distance de mouvement trop longue, obstacle, etc.

Citation :
Et pour le recul...
Si l'unité contrainte à reculer est contactée par plusieurs ennemis sur des cotés différents, il elle doit en priorité reculer vis à vis du flanc bord


Citation :
L'unité qui est contrainte au recul doit alors déplacer son unité dans une direction opposée à son ennemi, sans changer son orientation ni sa formation.

Si le perdant a plusieurs unités engagées dans le combat, la distance de recul est divisée par le nombre total de ses unités, arrondit au supérieur.
inverser les deux phrases precedentes pour l'ordre chronologique

Citation :
Si l'unité contrainte à reculer est contactée par plusieurs ennemis sur des cotés différents, il elle doit en priorité reculer vis à vis du coté qui contacte le plus de socles ennemis. En cas d'égalité, le joueur qui recule peut choisir l'unité ennemie vis à vis de laquelle il reculera. Dans ce cas, on considère le coté du contact de l'unité ennemie, et non socle par socle. Un socle qui touche à la fois le flanc et l'avant via un contact coin à coin est donc considéré comme venant du  même coté que le reste de son unité.


Citation :
Un socle qui doit reculer et se retrouve bloqué est purement et simplement détruit.

Cela revient à dire qu'une unité qu'un socle reculant est détruit si un de ses socles s'il doit traverser :


Marc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Marell le Fou



Nombre de messages : 4688
Localisation : Nouméa
Date d'inscription : 19/10/2009

MessageSujet: Re: Page 33 à XX - Les Combats   Lun 24 Juil - 21:28

Citation :
Je t'avouerais que je ne sais plus trop. La regle generale dit que si une unité en soutien arrière peut suivre une charge tout en finissant en soutien arrière, alors ce mouvement est 'gratuit'. Pas besoin d'ordre ou d'initiative, l'unité suit.

OK. Du coup... J'ai mis ça :

Citation :
Une unité qui se trouve derrière une unité amie a le droit d'effectuer une charge pour venir soutenir une unité amie qui est engagée en contact frontal avec un ennemi. Ce mouvement est 'gratuit'. Pas besoin d'ordre ou d'initiative pour l'entamer. L'unité venant en soutien est simplement déplacée immédiatement à la suite de la première.



Mise à jour :

Citation :
SOCLES EN SOUTIENS

Certains placements peuvent faire qu'une unité en soutienne une autre pendant un combat. L'infanterie est le seule type d'unité qui peut soutenir et être soutenu lors d'un combat.

Un socle d'une unité d'infanterie peut apporter un soutien à un autre lors d'un combat. Il faut pour cela que ce socle en soutien touche par le coté ou l'arrière un socle engagé en combat.

Un socle qui soutient ne doit pas lui-même être engagé au combat.

Les socles qui se soutiennent ne sont pas obligés d'appartenir à la même unité.

Un socle ne peut apporter qu'un seul soutien par tour.

Il ne peut pas y avoir de soutien avec un contact seulement coin à coin.

Un socle n'est soutenu que s'il combat un élément ennemi sur son front (contact frontal direct ou de coin frontal à coin). Un socle qui combat un élément sur son flanc ou son arrière ne peut donc pas être soutenu.

Dans le cas d'un socle affrontant à la fois un ennemi sur le devant et sur le flanc, celui-ci peut uniquement être soutenu pour son combat contre l'ennemi qui lui fait face. Idem pour une attaque de face et d'arrière.


CONSÉQUENCES DU SOUTIENS

Chaque socle réunissant les conditions d'un soutien donne +1 au résultat du combat. Ce bonus est appliqué lors du résultat du combat, et donc avant de considérer les pertes.

Chaque socle soutenant un autre socle est considéré comme faisant partie du combat. Il est donc lié aux actions découlant du résultats du combat. Un résultat donnant un recul le fera reculer, etc.

Une même unité peut, à travers deux de ses socles, soutenir deux unités amies différentes. Dans ce cas, les deux engagements n'en forment plus qu'un au niveau du résultat du combat.


VENIR EN SOUTIEN


Une unité qui se trouve derrière une unité amie a le droit d'effectuer une charge pour venir soutenir une unité amie qui est engagée en contact frontal avec un ennemi. Ce mouvement est 'gratuit'. Pas besoin d'ordre ou d'initiative pour l'entamer. L'unité venant en soutien est simplement déplacée immédiatement à la suite de la première.

Une brigade dont la première unité charge peut également simplement entrainer l'unité qui se trouve juste derrière elle. Une seule unité peut alors accompagner la première afin de soutenir. Au moins un de ses socles doit effectivement soutenir une fois l'unité déplacée en soutien. Aucun des socles de l'unité qui soutient ne doit alors contacter l'ennemi, même par un coin.

Ce mouvement est considéré comme un mouvement particulier, mais respecte les règles de déplacement. Il n'est pas possible de l'effectuer si pour une raison ou une autre, l'unité qui souhaite venir en soutien ne peut se déplacer : confusion, distance de mouvement trop longue, obstacle, etc.

Et les reculs...

Citation :
inverser les deux phrases precedentes pour l'ordre chronologique

Du coup j'ai un peu reformulé. Ce sont les deux premières phrases ci-dessous.


Citation :
RECULER

Une unité qui perd un engagement doit déplacer son unité dans une direction opposée à son ennemi, sans changer son orientation ni sa formation.

Cette unité doit reculer d'un nombre de centimètres égal à la différence de résultat du combat entre les protagonistes. N'oubliez pas d'ajouter les éventuels soutiens pour calculer ce total.

Si le perdant a plusieurs unités engagées dans le combat, la distance de recul est divisée par le nombre total de ses unités, arrondit au supérieur.

Les unités concernées reculent les unes après les autres, selon un ordre au choix du joueur.

Si l'unité contrainte à reculer est contactée par plusieurs ennemis sur des cotés différents, elle doit en priorité reculer vis à vis du coté qui contacte le plus de socles ennemis. En cas d'égalité, le joueur qui recule peut choisir l'unité ennemie vis à vis de laquelle il reculera. Dans ce cas, on considère le coté du contact de l'unité ennemie, et non socle par socle. Un socle qui touche à la fois le flanc et l'avant via un contact coin à coin est donc considéré comme venant du  même coté que le reste de son unité.

Si l'unité qui recule est en formation irrégulière, on identifie quel socle contacte le plus de socles ennemis. Ce socle déterminera la direction de la retraite. En cas de socles à égalité, le joueur qui recule peut choisir vis à vis de quel socle il reculera parmi ceux-ci.

Une unité en soutien d'une unité forcée à reculer partagera son sort et reculera dans la même direction que celle-ci. Le déplacement se fait une unité après l'autre, afin de s'assurer que les deux ont bien la place pour reculer.

RECUL BLOQUE


Un socle qui doit reculer et se retrouve bloqué est purement et simplement détruit.

Cela revient à dire qu'un socle reculant est détruit s'il doit traverser :
- Une socle ennemi.
- Un socle ami engagé en combat. Y compris si celui-ci a déjà reculé, ou fait partie du même engagement.
- Un socle ami non engagé en combat, mais qui refuse de laisser passer.
- Un terrain infranchissable.

L'élimination de ces éléments ne modifie pas le nombre de blessures éventuellement conservées par l'unité.

Un socle ami qui va être traversé par un socle reculant peut choisir de laisser passer, mais les deux unité doivent alors tester la confusion comme lors d'un déplacement normal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marell le Fou



Nombre de messages : 4688
Localisation : Nouméa
Date d'inscription : 19/10/2009

MessageSujet: Re: Page 33 à XX - Les Combats   Mer 20 Sep - 21:14

Citation :
Une unité qui se trouve derrière une unité amie a le droit d'effectuer une charge pour venir soutenir une unité amie qui est engagée en contact frontal avec un ennemi. Ce mouvement est 'gratuit'. Pas besoin d'ordre ou d'initiative pour l'entamer. L'unité venant en soutien est simplement déplacée immédiatement à la suite de la première.

En relisant, je me rends compte qu'on ne précise pas, au tout début, que c'est une charge qui doit accompagner la charge de l'unité amie.

Du coup...

Si l'unité A est au corps à corps. L'unité B peut la rejoindre dans tous les cas, ou seulement au moment où A charge l'ennemi frontalement ?

A priori c'est bien un accompagnement de charge.

Je propose donc :

Citation :
Une unité qui se trouve derrière une unité amie qui charge un ennemi a le droit d'effectuer une charge pour venir soutenir cette unité amie. Ce mouvement est 'gratuit'. Pas besoin d'ordre ou d'initiative pour l'entamer. L'unité venant en soutien est simplement déplacée immédiatement à la suite de la première.

A priori on ne peut charger qu'un ennemi de front... Donc du coup pas la peine de le préciser.

D'ailleurs "qui se trouve derrière", c'est trop flou. Il faudrait préciser "au contact". Mais du coup c'est pas redondant avec le paragraphe d'après, sur les brigades ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marell le Fou



Nombre de messages : 4688
Localisation : Nouméa
Date d'inscription : 19/10/2009

MessageSujet: Re: Page 33 à XX - Les Combats   Mar 26 Sep - 20:29

J'ai pas eu de réponse pour mes remarques ci-dessus Smile

Le texte, un peu continué pour l'occasion, en l'état actuel de mes écrits :

Citation :
VENIR EN SOUTIEN

Une unité qui se trouve derrière une unité amie qui charge un ennemi a le droit d'effectuer une charge pour venir soutenir cette unité amie. Ce mouvement est 'gratuit'. Pas besoin d'ordre ou d'initiative pour l'entamer. L'unité venant en soutien est simplement déplacée immédiatement à la suite de la première.

Une brigade dont la première unité charge peut également simplement entrainer l'unité qui se trouve juste derrière elle. Une seule unité peut alors accompagner la première afin de soutenir. Au moins un de ses socles doit effectivement soutenir une fois l'unité déplacée en soutien. Aucun des socles de l'unité qui soutient ne doit alors contacter l'ennemi, même par un coin.

Ce mouvement est considéré comme un mouvement particulier, mais respecte les règles de déplacement. Il n'est pas possible de l'effectuer si pour une raison ou une autre, l'unité qui souhaite venir en soutien ne peut se déplacer : confusion, distance de mouvement trop longue, obstacle, etc.

RECULER

Une unité qui perd un engagement doit déplacer son unité dans une direction opposée à son ennemi, sans changer son orientation ni sa formation.

Cette unité doit reculer d'un nombre de centimètres égal à la différence de résultat du combat entre les protagonistes. N'oubliez pas d'ajouter les éventuels soutiens pour calculer ce total.

Si le perdant a plusieurs unités engagées dans le combat, la distance de recul est divisée par le nombre total de ses unités, arrondit au supérieur.

Les unités concernées reculent les unes après les autres, selon un ordre au choix du joueur.

Si l'unité contrainte à reculer est contactée par plusieurs ennemis sur des cotés différents, elle doit en priorité reculer vis à vis du coté qui contacte le plus de socles ennemis. En cas d'égalité, le joueur qui recule peut choisir l'unité ennemie vis à vis de laquelle il reculera. Dans ce cas, on considère le coté du contact de l'unité ennemie, et non socle par socle. Un socle qui touche à la fois le flanc et l'avant via un contact coin à coin est donc considéré comme venant du même côté que le reste de son unité.

Si l'unité qui recule est en formation irrégulière, on identifie quel socle contacte le plus de socles ennemis. Ce socle déterminera la direction de la retraite. En cas de socles à égalité, le joueur qui recule peut choisir vis à vis de quel socle il reculera parmi ceux-ci.

Une unité en soutien d'une unité forcée à reculer partagera son sort et reculera dans la même direction que celle-ci. Le déplacement se fait une unité après l'autre, afin de s'assurer que les deux ont bien la place pour reculer.

RECUL BLOQUE

Un socle qui doit reculer et se retrouve bloqué est purement et simplement détruit.

Cela revient à dire qu'un socle reculant est détruit s'il doit traverser :
- Un socle ennemi ne faisant pas partie du même engagement.
- Un socle ami engagé en combat. Y compris si celui-ci a déjà reculé, ou fait partie du même engagement.
- Un socle ami non engagé en combat, mais qui refuse de laisser passer.
- Un terrain infranchissable.
- Cas particulier : L’artillerie forcée de reculer après un combat au corps à corps est détruite automatiquement.

L'élimination de ces éléments ne modifie pas le nombre de blessures éventuellement conservées par l'unité.
Un socle ami qui va être traversé par un socle reculant peut choisir de laisser passer, mais les deux unités doivent alors tester la confusion comme lors d'un déplacement normal.

Si l’unité reculant contacte un ennemi qui fait partie du même engagement, il se produit un contact incident. Dans ce cas, le recul n’est pas bloqué et l’élément n’est pas détruit (voir plus loin dans les règles).

POURSUIVRE

Une unité victorieuse peut choisir de poursuivre son adversaire, à l’exception des cas suivants :
- Si un socle d’une unité d’infanterie serait amené à contacter une unité de cavalerie ou de chars. Ces dernières ne peuvent en effet jamais être poursuivies par l’infanterie.
- Si un socle d’une unité non volante serait amené à contacter une unité volante du même engagement. Ces dernières ne peuvent en effet jamais être poursuivies par des unités non volantes.
- Si l’unité qui poursuit serait amenée à entrer dans un terrain qui lui est infranchissable.
- Si l’unité qui poursuit est de l’infanterie fortifiée. Celle-ci ne poursuit jamais.
- Si l’unité est de type artillerie. L’artillerie ne poursuit jamais.

Une poursuite impossible oblige l’unité victorieuse à tenir sur place ou à se replier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marell le Fou



Nombre de messages : 4688
Localisation : Nouméa
Date d'inscription : 19/10/2009

MessageSujet: Re: Page 33 à XX - Les Combats   Mar 10 Oct - 22:05

Je reprends le début de la poursuite et je continue.

Citation :
POURSUIVRE

Une unité victorieuse peut choisir de poursuivre son adversaire, à l’exception des cas suivants :

- Si un socle d’une unité d’infanterie serait amené à contacter une unité de cavalerie ou de chars. Ces dernières ne peuvent en effet jamais être poursuivies par l’infanterie.
- Si un socle d’une unité non volante serait amené à contacter une unité volante du même engagement. Ces dernières ne peuvent en effet jamais être poursuivies par des unités non volantes.
- Si l’unité qui poursuit serait amenée à entrer dans un terrain qui lui est infranchissable.  
- Si l’unité qui poursuit est de l’infanterie fortifiée. Celle-ci ne poursuit jamais.
- Si l’unité est de type artillerie. L’artillerie ne poursuit jamais.

Une poursuite impossible oblige l’unité victorieuse à tenir sur place ou à se replier.

Le déroulement de la poursuite se déroule comme suit, en gardant à l'esprit d'une part qu'une unité qui poursuit peut se déplacer, au maximum, de son plein mouvement. Et d'autre part que le trajet doit être si possible une ligne droite jusqu'à l'ennemi.

- Le joueur choisi en premier l'ordre dans lequel déplacer les éléments pouvant voir l'ennemi qui recule. Cet ordre peut importer, car une unité ayant poursuivi peut bloquer la poursuite d'une autre.
- On déplace ensuite toute unité pouvant voir l'ennemi en contacte avec celui-ci. Un seul socle doit voir l'ennemi pour entrainer le déplacement de toute l'unité.
- Une unité qui ne peut pas, ou plus voir son ennemi (par exemple suite au déplacement d'une autre unité poursuivante), ne peut pas être mis au contact de l'ennemi. Mais elle peut poursuivre en soutien d'une l'unité déjà au contact (voir ci dessous).
- Une unité qui voit l'ennemi mais ne peut amener un socle au contact (élément de décors bloquant, etc) peut de même poursuivre en soutien.
- On déplace en premier les socles qui pouvaient voir l'ennemi, si possible droit devant eux, jusqu'au contact. On place ensuite les autres socles pour compléter la formation. Ces derniers peuvent être placés où on le désire, en contact avec l'ennemi ou non, selon le choix du joueur.

L’obligation de poursuivre droit devant est annulée si cela forcerait la formation à se rompre, ce qui peut arriver quand on combat des ennemis orientés dans des directions différentes. On choisit alors de poursuivre dans une unique direction un des ennemis visibles.

Notez que les règles de poursuite permettent à certains éléments de se placer sur les flancs ou l’arrière de l’ennemi, là où il y a de la place, ce qui permet d’encercler l’ennemi et de maximiser ses attaques. Elles permettent aussi aux éléments de se placer de manière à combattre par un coin, de soutenir ou de se positionner pour recevoir une charge éventuelle dans le futur.

POURSUITE INDIRECTE

L'obligation de poursuivre droit devant est annulée si au moins un socle voit l'ennemi, mais qu'un mouvement en ligne droite n'amène aucun des socles au contact. Le premier socle à être déplacé poursuit alors en se déplaçant librement, comme pour le cas d'une charge. Cela s'appelle une poursuite indirecte.

Prenez un socle pouvant voir l’ennemi retraitant. Déplacez cet élément en contact avec le socle ennemi visible le plus proche comme si c’était une charge. Ce mouvement est aussi obligatoire que le mouvement droit devant d’une poursuite basique. Toutes les règles habituelles pour le placement du premier socle lors d'une charge s’appliquent. Les éléments suivants sont alors placés selon ce que désire le joueur, comme il est décrit dans la poursuite basique. Ce mouvement peut amener à une attaque de flanc, etc.

POURSUITE EN SOUTIEN

Une unité ne pouvant voir l’ennemi reculant ne peut la poursuivre en contact, mais le peut de manière à soutenir une unité amie. Cela ne s’applique bien sûr qu’à l’infanterie, la seule unité pouvant soutenir et être soutenue. Cela s’appelle la poursuite en soutien.

Une unité peut aussi effectuer une poursuite en soutien si elle peut voir l’ennemi reculant mais ne peut la poursuivre en contact pour une raison quelconque.

Une unité pouvant poursuivre en contact normalement se doit cependant de le faire et ne peut décider de poursuivre en soutien.

Pour effectuer une poursuite en soutien, au moins un socle doit se déplacer droit devant de manière à se retrouver directement derrière ou à côté d’un élément d’infanterie combattant d’une autre unité.
Cela peut amener l’élément en contact par le coin avec l’ennemi, ce qui le forcera à combattre. S’il est impossible de déplacer ainsi au moins un élément, la poursuite en soutien n’est pas possible.

Quand un élément a été placé en position comme indiqué, les éléments restants de l’unité peuvent être placés en formation. Ils peuvent être positionnés comme le joueur le désire, tant qu’ils ne sont pas placés en contact avec des éléments ennemis.


J'ai repris texto les écrits de Vincent pour la poursuite en soutien... Car pour le moment un truc m'échappe.

Pourquoi préciser que ce mouvement est obligatoire, puisqu'on décide si on fait une poursuite ou non à la fin d'un combat ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Page 33 à XX - Les Combats   

Revenir en haut Aller en bas
 
Page 33 à XX - Les Combats
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Avis à celles qui ont la cuttlebug!!! MAJ page 4 le 12-03
» Tuto n°4 bis : faire une page de digiscrap
» Les combats de Sidi-Brahim
» [RESOLU] Forcer "My location" à une position (pour météo en page d'accueil)
» Flux mms:// de BluewinTV visionage de TV sur une page HTML

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
warmaster_fr :: Warmaster :: Warmaster Evolution :: WME - Révision-
Sauter vers: