Le forum de la communauté francophone de Warmaster
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [1300 - Kislev vs Chaos] Vague de chaos sur Leblya

Aller en bas 
AuteurMessage
Marell le Fou
Sombre Cracheur de Feu
Sombre Cracheur de Feu


Nombre de messages : 5254
Localisation : Nouméa
Date d'inscription : 19/10/2009

MessageSujet: [1300 - Kislev vs Chaos] Vague de chaos sur Leblya   Jeu 17 Mai - 20:22

Jeudi, un ami qui m'avait il y a longtemps pris une armée du chaos à Warmaster a accepté de la sortir pour profiter du week-end de quatre jours. C'est une grande occasion ! Nous n'avions fait qu'une partie il y a longtemps, et le tout a donc commencé par un rappel des règles.

LES LISTES :

J'ai choisi de présenter mon armée kislevite en adversaire, car c'est l'armée la plus "classique" que je possède. Aucun monstre, aucune troupe volante, aucune artillerie... De l'infanterie, de la cavalerie, et le chariot de guerre, dont les effets du point de vue de l'attaquant sont simples à comprendre en terme de règles. Je n'avais jamais pris la Tzarine et je la prend pour tester. Avoir deux jeteurs de sorts me parait une très bonne addition pour l'armée Kislevite, et l'occasion de tester le superbe Beorn sous forme d'ours que Mocchus m'a envoyé pour symboliser les effets de ce sort.

Citation :
2 Guerriers
2 Archers
4 Lanciers Ailés
2 Archers montés
1 Chariot de Guerre
1 Ours

1 Tzarine
1 Héros
1 Chamane

L'armée du chaos manque de char, on le dit tout de suite. C'est une figurine que nous n'avons pas. J'ai composée l'armée du chaos sans chevaliers, parce que je les trouvais un peu chers et que je voulais que mon adversaire ait autant de troupes que possible. Il aurait préféré du solide et peu nombreux, et compte bien les aligner la prochaine fois.

Citation :
2 Maraudeurs
3 Maraudeurs montés
2 Guerriers du chaos
2 Chiens du chaos
1 Dragon Ogre

1 Général
1 Héros sur Dragon
1 Sorcier du chaos


CONTEXTE :

La région de Leblya, à l'ouest du fort d'Ostrosk, est depuis quelques jours à feu et à sang. Une solide bande de maraudeurs du chaos a remporté plusieurs succès sur les villages alentours, et attiré petit à petit une horde de guerriers venus du nord. Le Margrave de la région a décidé d'envoyer une force conséquente depuis Fort Ostrosk, afin de détruire la menace.



La rencontre a lieu aux environs de Leblya, au petit village forestier de Lesnaya. Les habitants n'ont pas eu le temps de fuir. La troupe kislevite est arrivée la veille au soir. Les hommes ont à peine eu le temps de boire la bière et l'alcool de patate du village et de trousser quelques campagnardes revêches, qu'au petit matin la troupe du chaos est signalée.



Le village est constituées de maison (si si !) proches les unes des autres, dans lequel il est donc impossible de placer des troupes. Toutes les palissades et autres murets sont franchissables sans perte de mouvement, sauf par le chariot de guerre. L'infanterie peut s'en servir pour se mettre en défense.



Je dispose mes troupes avant celles de mon adversaire. Sur mon flanc droit, de l'autre coté du village, une triple brigade de cavaliers.



De l'autre coté du village, au milieu de la table, je place l'ensemble de ma force restante. Je ne prends pas toute la largeur de la table, pour rester groupé autour de mon chariot de guerre.



En face, mon adversaire se dispose dans un coin, sur ma gauche.



Il n'a pas tort. Avec ses troupes de choc, autant faire un gros bloc impossible à arrêter. Sur un flanc, Dragons Ogres et maraudeurs montés. De l'autre, maraudeurs montés à nouveau et chiens du chaos. Au centre, l'infanterie avec les guerriers du chaos à l'avant, près à absorber ma charge.



Je n'ai affronté le chaos qu'une fois avec un joueur expérimenté, il y a longtemps. Et j'avais pris une rouste. Je me souviens que les guerrier sont très durs à battre, et qu'il faut une quantité d'adversaire en face pour leur faire des pertes. Cela ne sera pas faisable hormis avec ma cavalerie.

Allez, c'est parti.

Citation :

Se pressant vers son cheval, Ivan claqua ses gants contre sa cuisse en gueulant quelques ordres. Partout autour de lui, la troupe s'affairait et les soldats courraient. Faisant craquer le givre sous ses bottes de cavalerie, il avisa distraitement les habitants du village qui se claquemuraient ou se décidaient à fuir vers la forêt toute proche, avec une discipline proche de la panique. Si jamais ils ne parvenaient pas à vaincre la horde du chaos aujourd'hui, cela ne leur serrait de toutes façons d'aucun secours, se dit il en lui-même. Ce n'était pas la première fois qu'il avait ce genre de pensées. Des batailles, Ivan en avait vu de nombreuses. Il se dirigeait d'un pas sûr vers les chevaux. Il savait ce qu'il avait à faire.

Enfilant l'étrier, il se propulsa sur le dos du cheval avec un mouvement souple que seule donne l'habitude. Il dégrafa les rênes et posa un regard circulaire sur les préparatifs autours de lui. Ses hommes étaient déjà presque tous à cheval. Quelques uns courraient encore vers le groupe en attachant leur casque. Au milieu des vêtements de cuir frustres des citadins et du rouge vif des uniformes d'Ostrosk, une chevelure blonde qui cascadait sur une parka bleue pâle attira son regard.

Elle.

Par Bielobog, c'était Elle. Aucun doute là dessus. Il revit en souvenir la bataille menée contre les orcs, il y avait des mois de cela. Après la victoire, Ivan était parti se soulager dans le bois proche quand il était tombé sur un ours gigantesque, terrifiant. Ivan avait été paralysé par la peur et la certitude de mourir, bêtement tué par un ours sauvage après une victoire contre les peaux vertes.

Mais là, devant lui, l'animal s'était changé en une jeune femme plus belle et plus désirable que les princesses glacées issues des contes de fées, dont sa grand mère lui rabattait les oreilles au coin du feu quand il était petit. Il avait vu l'ours se courber vers le sol inexplicablement, ses gigantesque pattes se changer en fines mains et en des jambes à la peau pâle desquelles Ivan avait eu bien du mal à détacher les yeux. Il avait alors naïvement pensé que la jeune femme ne s'était pas rendu compte qu'elle était ainsi dévorée des yeux.

Caché derrière son arbre, Ivan n'avait pas bougé d'un pouce. Mais en partant, un sourire en coin et un coup d’œil fugace de la jeune femme l'avait poussé à se plaquer derrière l'arbre qui le masquait, comme un gamin pris en faute... Nue dans la neige, elle était venue se camper devant lui. Le menton haut, elle l'avait rabroué pour son manquement à lui proposer sa cape de fourrure, afin de pouvoir cacher sa nudité du froid mordant. Nudité qu'elle avait néanmoins sans complexe exhibée à ce moment là, s'était plus tard fait remarquer Ivan. Était-ce à dessein ?

Si seulement il avait su plus tôt qu'elle était là... Dieux, il lui aurait fait passer la nuit de ses rêves les plus fous. Il aurait...

Comme si elle avait pu entendre ses pensées tout haut, la femme se tourna soudain vers lui. Au milieu de la bousculade qui l'entourait, elle semblait être un roc de stabilité. Elle accrocha son regard et fit un sourire en forme de petite moue.

M'aurait-elle... Reconnu ?

Ivan avala sa salive et se sentit désagréablement scruté par la chamane. Son assise sur la selle le gêna tout à coup et il du changer de position. Le temps de relever la tête de sa selle, il avait perdu la fille de vue dans la cohorte de soldats en mouvement. Il sentit stupidement ses joues devenir de feu.

- "Damnation..." grommela t-il entre ses dents serrées.

En soldat et en meneur d'homme expérimenté, il revint à lui. Il avait autre chose à penser que cette fille, par Bielobog ! Il organisa rapidement sa troupe et fit mouvement pour sortir du village, jetant malgré lui des coups d’œils à la recherche d'une chevelure blonde et d'un manteau bleu au col de fourrure blanche.

Devant eux, la troupe du chaos progressait déjà vers le village à toute allure.


TOUR 1 - Kislev

Maudits perfide général du chaos qui me fait un flanc refusé... Il me faut manœuvrer d'urgence. Je m'attendais pour un débutant à WM à une troupe bien alignée, mais j'avais oublié que j'avais affaire à un vieux briscard des wargames.

Je tente d'envoyer bien vite la cavalerie située sur mon flanc droit vers le gros de mes forces, au centre de table. Hélas, mes Lanciers Ailés sont les seuls à bouger, et petitement. Les archers montés restent en arrière et c'est est fini de mes ordres pour cette partie de la table.



Au centre, les Lanciers Ailés avancent. Je dois les sortir du goulet d'étranglement dans lequel mon armée se trouve pour le moment, et leur donner du champ pour manœuvrer. Mais je ne tente qu'un unique mouvement, qui réussit. Pas question de risquer un échec et de laisser mon infanterie en arrière. Mon chariot de guerre prend des plombes à mettre en place.



Pour m'être déjà fait poutrer mes ours rapidement par l'ennemi, je sais qu'ils sont fragiles. Je les envoie direct vers la forêt, où ils seront à l'abri et près à attaquer à l'improviste. Enfin j'espère.



Avec discipline, les archers qui accompagnent le chariot de guerre avancent également.



Et à leur droite, les guerriers avancent le long des premières maison du village, en quête de protection.



Et voilà pour ce tour ci.




TOUR 1 - Chaos

Le chaos a décidé de se ruer aussi vite que possible à l'assaut, et les Dragon-Ogres montrent l'exemple avec un beau double mouvement.



Ils sont cependant dépassés par les Maraudeurs montés tous proches, qui se campent déjà presque face à mes troupes.



A gauche, les Maraudeurs refusent de bouger. Il n'y a conséquemment plus personne d'apte à faire bouger les Chiens, juste derrière.



Dans leurs armures intégrales camouflant leur corps bodybuildés et leurs strings rouges à paillettes, les Guerriers du Chaos avancent en bloc, soutenus par les Maraudeurs.



Ils se fendent même eux aussi d'un double mouvement ! Cette armée du chaos progresse beaucoup plus vite que prévu...



La seconde brigade ne progresse que d'un seul mouvement, échouant à un second. Le tour du chaos se termine. Mais les troupes sont tout de même bien plus proches en cette fin de premier tour que je ne pensais...




TOUR 2 - Kislev

Je parviens à faire bouger mes trois unités situées à l'autre bout de la table par rapport à mon adversaire. Ça galope doucement, mais au moins ça a bougé ! Ils devraient être au rendez-vous pour la baston.



Je tente même de prendre la colline avec mes archers montés pour tenter un peu de harcèlement sur les Maraudeurs, mais j'échoue au troisième ordre. Mon commandant était bien loin il faut dire.



Hélas, au centre, mes Lanciers Ailés refusent de bouger. Voilà qui ne m'arrange pas.

Sur leur droite, je fais avancer les Guerriers jusqu'aux barricades, pour leur assurer du couvert.



Le reste de la troupe à pied avance... Et mon chariot de guerre accepte même de passer en défense. Voilà une ligne de fantassins défendus.



A gauche, mes ours pénètrent dans la forêt.



Je tente deux sorts de Vent Glacial, qui échouent tous les deux. Il faut dire que sur 6+... Mais enfin c'était les tenter ou ne rien faire.

Et voilà pour ce tour.




TOUR 2 - Chaos

Ce vieux renard de général du chaos envoie ses troupes contourner la forêt sur ma gauche. En deux mouvement, il a déjà parcouru les deux tiers de la table. Voilà qui pourrait causer des ennuis à ma ligne de défense d'infanterie kislevite, qui a l'inconvénient d'être une politique très statique, si elle est prise à revers.



Heureusement, le centre de l'armée ennemie progresse peu. Les chiens restent en arrière, ne parvenant encore pas à bouger. L'infanterie retardataire avance, et le tout s'organise en ligne de bataille avec les Dragon-Ogres, qui ne bougent eux-mêmes que symboliquement.



Sur la droite, les maraudeurs montés tentent une échappée et se campent entre la maison solitaire et la colline.



En fin de tour, les armées n'ont pas beaucoup bougé, mais la menace de contournement par la gauche ne me plait pas du tout.



Le sorcier du chaos parvient à lancer une Fureur des Dieux, mais cela risque d'être assez inutile.


TOUR 3 - Kislev

Je décide de porter l'estocade, et de tenter d'anéantir ou du moins de sévèrement réduire la menace des Maraudeurs, qui se sont témérairement approchés. Hélas, mon second ordre est un échec, et mes Lanciers Ailés refusent de charger.



Du coup, je les renforce avec mes Archer Montés, qui sont trop faibles pour charger seuls.



De la droite, je fais glisser tous mes guerriers derrière mes lignes d'archers. Je préfère avoir une ligne solide avec du soutien si les Maraudeurs montés déboulent par l'arrière.



Et enfin, je parviens à déplacer mes Lanciers Ailés proches du Chariot de Guerre. Je décide de tenter appâter l'ennemi vers ma ligne d'infanterie. Ma cavalerie, sur le flanc, pourrait effectuer une contre-charge efficace. Tels les Rohirrims à la bataille des champs du Pélénnor, les voici donc tous en ligne, lance au clair.



Je tente de lancer un Vent Glacial, qui est un échec. Là encore, c'était ça ou rien... Un sort de Flèche de Glace échoue également, pourtant beaucoup plus facile, à ma grande déception. Enfin, ce n'était pas vitale.

Et sur ce, mon tour se termine. Dommage pour les Maraudeurs montés... Mais leur tour viendra.




TOUR 3 - Chaos

C'est un tour noir pour le chaos. Rien ne bouge au centre, ou presque.

Les Dragon-Ogres échouent à leur ordre, suivis immédiatement des Maraudeurs Montés qui contournent la forêt...

Du coup, les Maraudeurs montés qui s'étaient avancés au Nord refluent, ayant compris qu'ils n'étaient pas de taille contre la réunion de mes cavaliers.

Le sorcier du chaos parvient à lancer à nouveau un sort de Fureur des Dieux. Son aura perturbera mes sorts pendant tout mon prochain tour sur pas moins de 30 cm de rayon ! Nous matérialisons cet aura par des dés. Autant dire que mes cavaliers auront du mal à charger !




TOUR 4 - Kislev

J'hésite... Bouger ? Ne pas bouger ? Le centre de l'armée ennemie piétine, et sa cavalerie est en train de me contourner... Mais si je bouge, il faut que je remette le chariot de guerre en position de route au Sud, que je le déplace vers le Nord, et que je le remette en défense un peu plus loin. C'est risqué !

Mais la cavalerie ennemie est une menace qui me déplaît trop pour être ignorée. Je décide de bouger et d'aller replanter ma ligne de défense plus près de l'ennemi.

Je fais avancer comme un seul cheval toute ma cavalerie. Il faudrait encore plusieurs mouvements à l'infanterie ennemie pour me charger.

Coté piétons... Hors de question de lancer mon chariot de guerre en premier et risquer qu'il se retrouve tout seul à se faire charger. J'envoie donc mon infanterie préparer le terrain, avec succès.



Hélas, si le Chariot sort de sa position défensive, il refuse néanmoins de bouger.



Je rate à nouveau tous mes sorts, alors que la situation devient beaucoup plus tendue qu'au tour précédent... A quoi ça sert d'avoir deux chamanes si on rate tout ?!

Le prochain tour va être critique pour ce coté du champ de bataille. Si le chariot se fait charger seul, il est foutu. Et mon infanterie se trouvera bien en peine de tenir contre les Guerriers du Chaos.


TOUR 4 - Chaos

Au Nord, le Sorcier du chaos échoue à faire avancer les Maraudeurs Montés.

Au Sud, la cavalerie ennemie continue son mouvement menaçant avec une double avance.



Mais elle reste finalement à distance et ne parcours qu'une partie de son troisième mouvement, malgré le beau double 1 obtenu aux dés.



En face de mon infanterie, l'infanterie du chaos piétine. Mon adversaire envoie une partie de l'Infanterie se rapprocher de la forêt en coulissant sur sa droite.



Sans doutes appâtés par les combats proches, les Chiens du Chaos refont le lien avec le reste de l'armée, malgré un -2 à leur ordre.



Mais la seconde brigade d'infanterie refuse de bouger.

Et cette fois, le sorcier du chaos échoue à lancer sa Fureur des Dieux !

Voici donc la situation en fin de tour.




TOUR 5 - Kislev

D'un flanc refusé, le chaos a su changer sa ligne de front pour former une pince et est en train de me prendre en tenaille ! Le centre piétine cependant de façon inattendue. Je ne m'attendais pas spécialement à devoir attaquer, mais je crois que je vais devoir y aller.

Mais le souvenir de mon infanterie contre les Guerriers du Chaos est trop cuisant. Hors de question de les charger avec une ligne d'archers et une de guerriers. Ils vont se faire tailler en pointe. Et la cavalerie ennemie arrive par derrière... Du coup demi-tour ! On retourne se mettre de part et d'autre du chariot, qui se remet docilement en position défensive. Mais cette fois, les archers sont face aux Maraudeurs montés, et prêts à faire pleuvoir une pluie de flèches si ils chargent.



Et je me lance avec ma cavalerie... Un premier ordre passe...



Mais je rate le second !

Malédiction ! J'espérais détruire au moins les Maraudeurs montés et éventuellement poursuivre sur les Dragon-Ogres... Les voir m'attaquer va être beaucoup moins amusant !

Au centre la seconde partie de mes cavaliers s'avance, Lanciers Ailés flanquant une unité d'archers montés.



Et, cette fois, ils chargent ! Ouf ! J'envoie mes lanciers Ailés au contact contre les Guerriers du Chaos.



Mais je tente un mouvement audacieux avec mes Archers Montés, en leur faisant effectuer une charge sur les Maraudeurs Montés, juste au Nord ! On est comme ça, nous, les kislevite. Quand on arrive pas de face, on vient par le coté !



Pour être honnête, je ne suis pas certain de faire un bon mouvement à ce moment là. Mais il me faut réduire la puissance de l'armée ennemie, sans quoi je vais me faire charger de partout par bien plus fort que moi...

En tous cas, je compte bien gagner au combat proche de la forêt, au sud. Et pour m'en assurer, j'envoie ma chamane et le héros renforcer mes troupes.



Du coté du chariot de guerre, les archers sont à portée et font reculer une des deux unités de Maraudeurs montés de 4 cm. Pas de confusion, mais la brigade est brisée et il faudra deux ordres pour me charger. Ça peut tout changer si une des deux unités parvient à me contacter et pas l'autre.



Malédiction ! Ma Chamane ne réussit pas à se transformer en Ours ! Je parviens heureusement à faire un Gel avec ma Tzarine, pour enlever une attaque aux Guerriers du Chaos.

Les combats arrivent...

Les Lanciers Ailés font un jet plutôt mou et les Guerriers du Chaos sauvegardent normalement(Lance 25, Touche 10, Blesse 5)... Les fantassins du chaos ne font pas de merveilles non plus (Lance 12, Touche 5, Blesse 2). Mais avec le soutien des Maraudeurs, le combat se solde par une égalité !



Les reculs sont importants. 17 cm pour les kislevites et 9 pour les Guerriers du Chaos.



Je pensais vraiment faire mieux. Ce qu'ils sont coriaces, ces Guerriers du Chaos. Je n'ai fait perdre qu'un seul socle, et j'étais loin du deuxième !

Juste au dessus, les Maraudeurs montés sont repoussés par les Archers Montés et reculent au delà des barrières.



Puis, ils sont anéantis après leur poursuite au second round.



Je n'ai que quelques centimètres de distance à parcourir pour ma consolidation... Je décide de ne pas me mettre devant les Lanciers Ailés, mais plutôt de faire se rejoindre à nouveau mes cavaliers. Ça ne sauvera sans doutes pas mes Archers Montés face aux dragons ogres, mais ça évitera une charge directe contre le reste de ma troupe.



Et voici la situation en fin de tour... Autant dire que les charges vont être lourdes coté chaos !




TOUR 5 - Chaos

Les Dragon-Ogres ne sont pas envoyés au combat suite à une gaffe du sorcier ! La malchance poursuit mon adversaire et ses ordres peinent vraiment à passer depuis deux tours. C'est une demie-vitesse sans charge fort peu intéressante pour eux (un peu plus pour moi...).

Les Guerriers du Chaos chargent les Archers Montés qui viennent de rejoindre les Lanciers Ailés.



Plus bas, le second bloc d'infanterie se rapproche des ma cavalerie... Mais échoue à charger ! Le général du chaos joue vraiment de malchance.



Le sorcier du chaos rejoint les combats et tente un sort de Bienfait du Chaos, mais échoue à le lancer.

L'heure des combats arrive... Et ils sont à nouveau plutôt mous ! Les Guerriers du Chaos frappent avec des épées en mousse (Lance 11, Touche 3, Blesse 1). Un instant, je m'imagine retourner le combat à mon avantage ! Mais en face, mes deux seules socles d'Archers Montés qui peuvent réagir ne font que me donner de faux espoirs en réussissant 4 belles touches sur 6 dés... Toutes promptement sauvegardées par les solides armures du chaos ! Dommage, vraiment... Je perds le combat et recule de 1 cm.



Au second round, les choses sont un peu plus sérieuses. Au final, 4 blessures sont infligées par les Guerriers du Chaos, et 2 par mes Archers Montés. Comme je m'y attendais, les Guerriers du Chaos arrivent ainsi au contact des Lanciers Ailés, après 2 cm de recul de mes Archers à cheval.



En fin de tour... Le chaos n'a pas réussi à percer. Mes troupes ont reculées pied à pied. Enfin, sabot à sabot, plutôt... Ça aurait pu être pire.




TOUR 6 - Kislev

Les Lanciers ailés chargent à nouveau les Guerriers du Chaos près de la forêt, par initiative.



Ils espéraient le soutien des Ours mais... Damnation ! Ces derniers ne parviennent pas à passer leur second ordre dans la forêt. Il faut dire qu'un malus de -3 n'a pas rendu la chose aisée.



Ma chamane parvient à lancer un Gel sur les Guerriers du Chaos, privant ainsi chaque socle d'une attaque. Ma Tsarine tente de faire de même sur l'autre combat, et utilise son bonus spécial de la partie... Mais échoue néanmoins ! Pfff...

Au Nord, les combats font rage.

Les Guerriers du chaos sont survoltés et répartissent leurs attaques entre les Archers Montés (Lance 5, Touche 4, Blesse 4) et les Lanciers Ailés (Lance 8, Touche 3, Blesse 3). Il faut croire que leurs épées ignorent les armures...



Face à ce déluge de coups, les kislevites font ce qu'ils peuvent, mais leurs coups sont, à l'opposés de ceux de leurs ennemis, mous et souvent bloqués par les puissances armures du chaos (Lance 18, Touche 6, Blesse 2). Le combat est perdu 7 à 2, et le recul est net.

(Erreur : les fantassins n'auraient pas du poursuivre les cavaliers...).



Au second round, les Guerriers du Chaos sont toujours aussi efficaces (Lance 11, Touche 7, Blesse 6) contre les kislevites, qui parviennent néanmoins à détruire un socle ennemi (Lance 12, Touche 5, Blesse 4).



Les Guerriers du Chaos décident d'en rester là et de charger au prochain tour les Kislevites (notez qu'ils n'auraient pas eu le choix si on avait géré correctement les poursuites. Toujours cette même erreur, faut vraiment que je m'en débarrasse).

Au sud, la situation tourne à l'avantage des kislevites (6 blessures contre 2), qui parviennent à détruire à nouveau un socle de Guerriers du Chaos. Les Maraudeurs, derrière eux, sont bien plus tendres à transpercer !



Au second round, il ne reste plus que deux socles de Maraudeurs. Mais les kislevites ont tout de même perdu un socle sur la première unité, et accumulent deux blessures sur la seconde.



Les Guerriers du Chaos, reculent de 2 cm devant les kislevites et le tour prend fin.


TOUR 6 - Chaos

Au Nord, les Guerriers du Chaos chargent par Initiative.



Ils sont immédiatement suivis des Dragon-Ogres qui peuvent tout juste charger par initiative également !

Du coté du Chariot de Guerre, la cavalerie ennemie me prend complètement par surprise en envoyant une unité de Maraudeurs Montés contourner mon infanterie... Droit sur l’arrière de mes Lanciers Ailés ! Mais le mouvement était difficile à réaliser... Loin du commandant, proche de mes troupes, l'unité ennemie ne parvient pas à terminer son audacieuse percée. Mais ça aurait pu !



Au milieu du champ de bataille, les Chiens du Chaos s'avancent vers les combats pour tenter de venir en aide aux Maraudeurs, qui sont bien mal engagés face à mes Lanciers Ailés... Ils tentent un second mouvement...



Et parviennent à charger mon unité de Lanciers Ailés endommagée !



Et, preuve que mon adversaire a bien pigé comment utiliser les Commandants lors des combats, il leur adjoint le Héros sur Dragon du Chaos. Mes courageux Lanciers Ailés ont le cœur qui descend jusque dans leurs étriers...



Les combats reprennent... En haut, l'arrivée des Dragon-Ogres dans le jeu entraîne très vite des pertes dans mes rangs. Les Archers Montés sont balayés en un round (Lance 21, Touche 10, Blesse 9 !). Ils prennent cependant une perte car les Archers ne meurent pas sans rien faire (Lance 9, Touche 6, Blesse 4).

Les Guerriers du Chaos, après leur excellent tour précédent, font leur chiffe molle (Lance 10, Touche 2, Blesse 0 !) contre mes Lanciers Ailés qui ne sont pas meilleurs face aux éternelle armures du chaos en titane (Lance 9, Touche 5, Blesse 1). Encore une fois, l'infanterie n'aurait pas du poursuivre la cavalerie...

Au second round, les Dragon-Ogres ne peuvent qu'attaquer par le coté car ils étaient déjà au contact et ne peuvent se réorganiser pendant un combat (enfin je crois ?). Les dégâts sont donc moindres. Le Dragon-Ogre qui se bat fait 0 blessures, pendant que les Guerriers du Chaos et les Lanciers Ailés font jeu égal avec 2 blessures de chaque coté. Les soutiens repoussent cependant les Kislevites.



Au dessous, les Chiens du Chaos achèvent le socle de Lanciers déjà bien blessé, malgré un jet très moyen (Lance 11, Touche 4, Blesse 1). Les Maraudeurs y ajoutent une unique blessure et les forces du chaos ne parviennent pas à défaire les cavaliers kislevites. Ces derniers additionnent 6 blessures de leur coté, repoussant leurs ennemis et détruisant un socle de Maraudeurs.



Au moment de poursuivre, je laisse l'unité de Lanciers Ailés encore relativement solide poursuivre les Maraudeurs, et j'abandonne l'idée d'attaquer les chiens. Le dernier socle de ma seconde unité aurait sans doutes péri dans l'opération.

Au second round, les Maraudeurs meurent de peu devant la poursuite des Lanciers Ailés (Lance 10, Touche 5, Blesse 4) en ne faisant qu'une unique blessure (Lance 3, Touche 2, Blesse 1).



Je décide de ne pas poursuivre une fois les Maraudeurs éliminés. Je reforme les rangs et panse mes blessures. Mon tour arrive, et les Chiens du Chaos vont payer pour les autres... Enfin j'espère !



Au final, les combats ont été tendus, avec chaque camp qui prend l'avantage sur l'autre à un endroit. Bien malin qui peut savoir comment tout cela va finir. Je maudit en silence les bonnes sauvegardes des armures du chaos.

Au niveau du chariot de Guerre, les combats de masse semblent ne pas devoir se produire. Je pense que j'aurai réussi à tenir, mais la nouvelle donne avec la séparation des Maraudeurs Montés va me contraindre à modifier mes projet de rester en défense.




TOUR 6 - Kislev

Enfin, à quelques cm près, je parviens à faire charger les Ours par initiative. Voilà qui est plus que bienvenu !



Je décide de faire également charger les Lanciers Ailés. Il me faut rapidement massacrer ces Chiens si je veux pouvoir voler au secours de l'autre combat qui se passe mal pour moi.



Plus bas, mes guerriers à pieds abandonnent leur soutien des archers pour charger les Maraudeurs Montés de flanc. Si je peux les rabattre contre la forêt, je vais les disperser rapidement car la cavalerie ne peut y pénétrer. Mon adversaire, encore peu expérimenté, n'a sans doutes pas pensé à tout cela. Je ne suis d'ailleurs même pas sûr de lui avoir rappelé cette règle !



Ensuite, je fais prendre leur place vacante par la seconde unité de guerriers, afin de garder mes archers bien défendus au cas ou le reste de la cavalerie ennemie voudrait charger.



Mes chamanes s'activent... Ma chamane à pied tente de se transformer en ours pour rivaliser avec le Dragon du Chaos, mais c'est un échec. De son coté, la Tsarine échoue également à un Gel contre les Guerriers du Chaos restant. Malédiction ! Mes sorts ratent à répétition !

Citation :

Ivan rejeta la carcasse du Chien du Chaos qui avait tenté de lui emporter le bras et lança un rapide regard circulaire. Il s'apprêtait à charger dans le tas, quand un mouvement sur la droite le fit se retourner. Une touche de couleur bleue pâle bondit vers l'ennemi.

le corps arqué, bras au ciel, comme offertes aux mâchoires ennemies, la silhouette de jeune femme fut un instant couverte par la silhouette éthérée d'un ours gigantesque. Ses cheveux blonds cascadaient derrière elle et, à ce moment là, Ivan sentit une présence imposante peser sur le champ de bataille. L'esprit de l'Ours suivait des yeux la bataille.

Mais cela ne dura pas. L'aura magique se dissipa quand un Chien du Chaos bouscula sans même la voir la frêle jeune femme, l'envoyant rouler à terre en se jetant d'un bond massif sur un cavalier kislevite tout proche.

La présence mystique s'évanouit. Ivan reprit ses esprits en voyant la jeune femme tenter de se relever. Il donna des étriers pour faire avancer son cheval dans un grand cri. Faisant obstacle à l'ennemi avec la masse de son cheval et son propre corps, il frappa à coups redoublés tout en tentant de ne pas la piétiner. Tant qu'il serait vivant, se dit-il, rien ne lui arriverait. Il en faisant le serment.

Les attaques des Ours sont réparties entre les deux unités de Chiens. J'hésite à répartir autant que possible, mais je décide finalement au contraire de tenter de balayer la première unité pour offrir une avance et un éventuel second combat à mes Lanciers Ailés. La première unité de Chiens prend donc cher.

A eux deux, mes deux socles d'Ours et mes Lanciers Ailés font 14 blessures contre eux, les détruisant facilement. Le socle restant d'Ours inflige de son coté 3 blessures contre l'unité arrière, qui perd un socle.



Je ne pensais pas que les Chiens étaient aussi fragiles. Ils fuient de 15 cm et seuls les Ours les poursuivent. Et c'est notre second anomalie des règles de poursuite. Je ne percute pas que les chiens sont de la Cavalerie. Je pensais que c'était des monstres, comme mes Ours. Décidément, j'arrive pas à me souvenir de tout, niveau poursuite.

Quoiqu'il en soit, cela a été oublié. Je préférais garder ma Cavalerie pour reformer les rangs et pouvoir avoir une force disponible pour une éventuelle charge, et les ai t donc laissés de coté volontairement.



Quoi qu'il en soit, au second round les Ours parviennent à détruire les Chiens du Chaos (Lance 22, Touche 9, Blesse 9).



Juste à portée d'Avance, se trouve l'arrière de l'autre combat. Et, bien évidement, mon intention aurait été de charger les Maraudeurs qui accompagnent les Guerriers du chaos, si nous avions continué la partie.

Mais les forces du Chaos sont à leur break et mon adversaire en a marre de lancer des 1. Nous décidons de mettre un terme ici à la partie et nous arrêtons là, avant de déterminer la suite des combats.




VICTOIRE DES KISLEVITES

DEBRIEFING


Wouh ! Franchement, je l'ai vue m'échapper, cette victoire. Les troupes du chaos sont réellement coriaces !

Je pense que coté Chariot de Guerre, j'aurai pu vaincre les Maraudeurs montés grâce au mur que représente la forêt. Je pense que j'aurai laissé l'autre troupe de cavalerie isolée, sans aller la chercher, la laissant soit divaguer, soit venir se fracasser contre le mur de mon bloc d'infanterie.

Du coté du gros combat général qui s'annonçait au Nord, mes ours auraient sans doutes écrasés les Maraudeurs en les prenant par l'arrière sans trop de problèmes. Peut-être même en un seul round. Mais sans doutes que mes Lanciers Ailés auraient continué de souffrir un tour ou deux, et même auraient peut-être été détruits par les Dragon-Ogres au tour suivant, bien avant que les Ours ne puissent tailler en pointe leurs adversaires.

Qui aurait fini par gagner ? Les Lanciers Ailés, les Guerriers du Chaos et les Maraudeurs éliminés en disons deux ou trois rounds, le combat aurait vu les Dragon-Ogres et les Ours s'affronter. Je pense que les premiers auraient emporté le tout. Mais mes Lanciers Ailés au sud auraient pu leur prêter main-forte... Bref, rien n'était joué sans le break point et la victoire n'est pas si franche que ça sur le champ de bataille.

La prochaine fois, mon adversaire est dors et déjà motivé pour sortir du lourd, en l’occurrence du Chevalier du Chaos. Ce sera une autre paire de manche de les affronter !

Vivement !


Citation :

Du haut de son cheval, Ivan avait constaté la fuite de la horde du chaos qui refluait vers le Nord.

Peu désireux de perdre des hommes contre les Dragon-Ogres, il avait ordonné qu'on les laisse fuir sans les poursuivre. Ces monstres auraient pu jeter à bas une unité entière de cavaliers s'il leur en était pris l'envie. Et Ivan avait vu assez le sang de ses proches couler pour la journée.

De retour au village, il avait fallu convaincre les habitants de sortir aider pour soigner les blesser. Ivan avait faillit en passer deux ou trois par le fil de l'épée pour convaincre le reste qu'ils n'y avait plus aucun danger, mais une petite voix dans son esprit lui avait susurré que ce n'était peut-être pas la chose à faire.

Et puis, il s'était effondré sur son séant. Comme après chaque bataille, ses forces l'abandonnaient. Par l'Ours, il avait assez reçu de coups pour dormir pendant deux jours.

- "Ivan !", s'écria un de ses hommes en lui indiquant d'un mouvement de tête la princesse du Sang qui s'avançait. Il se redressa comme elle traçait son chemin à travers sa troupe flanquée de ses gardes - de solides barbus recouverts de peaux d'ours.

Ivan s'inclina. La princesse lui accorda un mouvement de menton, avant de se mettre à jouer distraitement avec ses longs cheveux noirs tressés.

- "Votre réputation n'est pas imméritée, Iarl Ivan... Vous et vous hommes se sont bien battus aujourd'hui".

Ivan n'avait d'yeux que pour la silhouette blonde qui se trouvait derrière elle. Il dut faire un effort pour accorder à la Princesse l'attention qu'elle méritait.

- "Une victoire, princesse... Qui a tout de même coûté bien cher. Cette troupe ennemie était bien plus conséquente que je n'en avais été avertit".

Elle releva le visage et le regarda un instant en écartant les sourcils. L'idée que des hommes à lui étaient morts en nombre semblait être un concept qui lui étaient étranger.

- "Certes", fini t-elle par lâcher. "Prenez du repos, vous et vos troupes... Et pansez vos blessés. Nous ne repartirons que dans deux jours, pour ménager vos hommes".

Trop heureux et surpris de ce traitement inhabituel, Ivan se garda bien de répondre de peur qu'elle ne change d'avis. Il inclina respectueusement la tête, laissant la princesse s'éloigner, avant de faire signe à son lieutenant de transmettre le mot aux troupes.

Ce repos allait être le bienvenu. Déjà, il voyait les hommes se relâcher à cette bonne nouvelle. Et les jeunes filles du coin accrochèrent un sourire à leurs lèvres en se pressant pour les soigner. Plusieurs de ses hommes sauraient mettre à profit ces deux nuits passées en terre paysanne. Ivan en fut heureux pour eux. Ces moments rares étaient bien gagnés.

Quelqu'un toussota derrière lui et Ivan se retourna sur une silhouette fine. Des boucles blondes cascadaient sur une robe grise à manches longues, serrées au poignet par de nombreux boutons. Un visage pâle. Des yeux du même gris. Des lèvres fines qui esquissèrent un sourire.

- "Si c'est mon manteau que vous cherchez en me dévisageant comme cela, il est là. Enfin ce qu'il en reste", fit-elle en pointant du doigt une jument pommelée.

Le manteau bleu s'y trouvait effectivement attaché. Ivan en reconnu la fourrure blanche. Du renard des neiges, nota t-il distraitement en constatant les profondes lacérations qui avait réduit le vêtement en lambeaux.

- "Et si vous pensez que je dois avoir froid, vous n'avez pas tout à fait tort", ajouta t-elle malicieusement.

Elle inclina la tête et fronça les sourcils.

- "Mais dites-moi", continua t-elle avant qu'il n'ait eu le temps de répondre "Cela me fait penser... Ne nous sommes nous pas rencontrés une fois, déjà ?"
- "Si, mademoiselle, une fois, effectivement. Après une bataille contre les orcs, il y a quelques mois... Dans le bois tout proche. Vous étiez... Hum..."

Ivan s'interrompit. De satisfait qu'elle se souvint de lui, il devint gêné. Il ne pouvait quand même pas aborder sa nudité devant ses hommes. Le sujet ne lui déplaisait pourtant pas !

La jeune femme fit une petite moue et frissonna.

- "Je me souviens très bien ! Il faisait aussi froid qu'aujourd'hui...".

Ivan se demanda si elle le faisait exprès. L'absence de son manteau pouvait effectivement se faire sentir ? Il toussa, dégrafant prestement la fibule qui tenait sa propre cape. Il la fit couler sur son bras, la faisant tournoyer autour des épaules de la jeune fille pour les en recouvrir. Cette fois, elle n'aura pas à réclamer.

Ivan pensa à l'état pitoyable du vêtement et eut honte. mais le visage de la jeune femme s'illumina.

Il se hâta d'ajouter.

- "Je suis désolé de ne rien avoir de plus pour vous aider à vous réchauffer, madame".

L'officier et la chamane se dévisagèrent un instant. Elle s'approcha. Sa poitrine l'effleura. Elle parla d'un ton si bas que personne d'autre que lui n'aurait pu l'entendre.

- "Vraiment ? C'est comme ça qu'on t'a appris à réchauffer les femmes, Iarl Ivan ?"



Dernière édition par Marell le Fou le Jeu 17 Mai - 21:45, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marell le Fou
Sombre Cracheur de Feu
Sombre Cracheur de Feu


Nombre de messages : 5254
Localisation : Nouméa
Date d'inscription : 19/10/2009

MessageSujet: Re: [1300 - Kislev vs Chaos] Vague de chaos sur Leblya   Jeu 17 Mai - 20:25

Hop !

Je ne serai pas beaucoup là ce we et vous n'aurez sans doutes pas la vague de mises à jours de 50 topics différents mardi matin... Du coup, voilà un beau rapport de bataille avec des vrais morceaux de fluff dedans ! C'est la partie de Jeudi dernier, mais je suis très en retard pour le rédiger avec le long week-end dernier.

Mais j'ai quand même quelques questions...

1) Au Nord, pouvais-je bouger les Archers Montés qui étaient en brigade avec les Lanciers Ailés du nord, mais qui n'étaient pas encore en contact avec l'ennemi ? Juste avant que les Dragon-Ogres ne les chargent, quoi. Je ne sais pas si on peut sortir une unité non engagée... De même pour une unité en soutien, d'ailleurs.

2) Les Ours peuvent-ils poursuivre les Chiens du Chaos ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marell le Fou
Sombre Cracheur de Feu
Sombre Cracheur de Feu


Nombre de messages : 5254
Localisation : Nouméa
Date d'inscription : 19/10/2009

MessageSujet: Re: [1300 - Kislev vs Chaos] Vague de chaos sur Leblya   Jeu 17 Mai - 21:25

Ajout d'un texte fluff à la fin, 100% macho genre "le repos du guerrier", dans la plus pure tradition de la fantasy cheers

Les préjugés ont la vie dure... Shocked Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric Noé

avatar

Nombre de messages : 678
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: Re: [1300 - Kislev vs Chaos] Vague de chaos sur Leblya   Sam 19 Mai - 3:43

Très joli rapport mais vous devez encore potasser les règles de combat cavalerie/infanterie... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marell le Fou
Sombre Cracheur de Feu
Sombre Cracheur de Feu


Nombre de messages : 5254
Localisation : Nouméa
Date d'inscription : 19/10/2009

MessageSujet: Re: [1300 - Kislev vs Chaos] Vague de chaos sur Leblya   Hier à 2:53

Oui, cette erreur sur la poursuite me saoule, je l'ai identifiée mais j'oublie de m'en préoccuper. Il faut dire que je me soucis à chaque fois des règles pour mon adversaire débutant. Ca va petit à petit disparaitre.

Tu as noté une autre bourde, à part ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric Noé

avatar

Nombre de messages : 678
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: Re: [1300 - Kislev vs Chaos] Vague de chaos sur Leblya   Aujourd'hui à 7:57

Nope.

Et je suis de toutes façons tellement rouillé en warmaster fantastique que je ne suis pas sur de maitriser la règle autant que toi. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [1300 - Kislev vs Chaos] Vague de chaos sur Leblya   

Revenir en haut Aller en bas
 
[1300 - Kislev vs Chaos] Vague de chaos sur Leblya
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
warmaster_fr :: Warmaster :: Rapports de bataille-
Sauter vers: